Navigation – Plan du site
464
Jonathan Goodhand

« Frontiers and Wars: the Opium Economy in Afghanistan ». Journal of Agrarian Change, vol. 5, n° 42, 2005, pp. 191-216.

Compte-rendu réalisé par Anicée Van Engeland

Entrées d’index

Rubriques :

13.2. Afghanistan
Haut de page

Texte intégral

1Cet article s’attache à décrire l’évolution de l’économie de l’opium en Afghanistan et examine les facteurs de résurgence depuis la chute des Talibans. L’A. analyse les causes historiques de la culture du pavot en relation avec les mouvements de frontières et les tentatives de cristallisation d’un État afghan ainsi que les échecs. Ces espaces de frontières que l’A. décrit comme non-étatiques dans le cas afghan ont facilité les trafics. L’A. analyse ensuite les dynamiques contemporaines de la culture du pavot. La culture du pavot a en effet explosé dans les années 70 pour les raisons mentionnées ci-dessus mais aussi pour l’argent facile à retirer d’un tel marché. Les guerres successives et le besoin de financer les différents groupes afghans ont justifié cette économie illicite.

2Selon l’A., l’instauration d’un État fort, le renforcement des frontières, la multiplication des types de cultures et le contrôle des productions de drogue sont nécessaires pour mettre fin à la culture de l’opium.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Anicée Van Engeland. Jonathan Goodhand, « « Frontiers and Wars: the Opium Economy in Afghanistan ». Journal of Agrarian Change, vol. 5, n° 42, 2005, pp. 191-216. », Abstracta Iranica [En ligne], Volume 28 | 2007, document 464, mis en ligne le 18 septembre 2007, consulté le 23 avril 2019. URL : http://journals.openedition.org/abstractairanica/19861

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page