Navigation – Plan du site
396
Mohsen Habibi

« La société civique et le changement de l’espace urbain », in : Azadeh Kian-Thiébaut, dir., L’Iran : le régime conforté. Les Cahiers de l’Orient, n° 79, 3e trim. 2005, pp. 95-100.

Compte-rendu réalisé par Philippe Rochard

Entrées d’index

Rubriques :

12.1. Iran

Auteurs mentionnés :

Azadeh Kian-Thiébaut
Haut de page

Texte intégral

1Ce court article entend rappeler l’enjeu principal de l’urbanisme moderne en Iran : les relations de la « société civique » (civile ?) avec son espace urbain issu de la révolution industrielle. En plaçant son questionnement dans une perspective historique s’articulant autour des dates repères de 1939, quand fut élaboré le premier plan directeur moderne de Téhéran, et 1979, où la nouvelle société urbaine iranienne s’insurgea contre le dirigisme d’État qui l’avait fait naître quarante ans plus tôt, l’A. défend la thèse d’une inadéquation initiale entre la ville moderne et la société civile iranienne. Celle-ci aurait perdu la densité du tissu social de la cité pré-industrielle pour un nouvel espace public dont elle a été immédiatement dépossédée au profit de l’État et sur lequel elle n’aura aucune prise jusqu’à sa réappropriation révolutionnaire. En décrivant la société urbaine nouvelle, le besoin de cette « société civique » de pouvoir à nouveau plier l’espace à ses besoins, l’A. appelle de ses vœux la naissance d’une « troisième ville ».

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Philippe Rochard. Mohsen Habibi, « « La société civique et le changement de l’espace urbain », in : Azadeh Kian-Thiébaut, dir., L’Iran : le régime conforté. Les Cahiers de l’Orient, n° 79, 3e trim. 2005, pp. 95-100. », Abstracta Iranica [En ligne], Volume 28 | 2007, document 396, mis en ligne le 18 septembre 2007, consulté le 19 avril 2019. URL : http://journals.openedition.org/abstractairanica/20291

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page