Navigation – Plan du site
387
⁽Alī-Aṣġar Seyyed-Ġorāb

« Majnūn, bahāne-pardāz. Negārešī bar mafhūm-e ‘bahāne’ dar maṯnavī-e Leylī-o Majnūn-e Hātefī ». Našr-e Dāneš, 20, 2 (1382/2003), pp. 27-32.

Compte-rendu réalisé par Charles-Henri de Fouchécour

Entrées d’index

Index de mots-clés :

Poésie, Laylī et Majnūn

noms/names :

Jāmī, Ḥāfeẓ, Hāfez, Hātefī

Auteurs mentionnés :

Ali Asghar Seyed-Ghorab
Haut de page

Texte intégral

1Intéressante manière d’évaluer une composition du neveu de Jāmī, Hātefī, en suivant sa façon de traiter les prétextes dont usent Majnūn, d’une part, Leylī d’autre part, dans leur relation amoureuse. Le terme de bahāne est en effet un mot dont on n’a pas fait le tour, comme dans l’usage qu’en fait Ḥāfeẓ (Dīvān, ġazal 418,7). Hātefī reste encore peu étudié.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Charles-Henri de Fouchécour. ⁽Alī-Aṣġar Seyyed-Ġorāb, « « Majnūn, bahāne-pardāz. Negārešī bar mafhūm-e ‘bahāne’ dar maṯnavī-e Leylī-o Majnūn-e Hātefī ». Našr-e Dāneš, 20, 2 (1382/2003), pp. 27-32. », Abstracta Iranica [En ligne], Volume 26 | 2005, document 387, mis en ligne le 07 décembre 2005, consulté le 17 octobre 2019. URL : http://journals.openedition.org/abstractairanica/2109

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page