Navigation – Plan du site
360
Riccardo Zipoli et Stefano Pellò

« La teoria della qāfiya araba e persiana in Naṣīr al-Dīn-i Ṭūsī e in Muḥammad-i Âmulī ». Annali di Ca'Foscari, XLIII, 3, 2004, pp. 293-380.

Compte-rendu réalisé par Justine Landau

Texte intégral

1Dans la lignée de leurs précédents travaux sur la théorie de la rime (qāfiya) chez Naṣīr al-Dīn Ṭūsī (voir notamment, avec Muḥammad Fašārakī, Naṣīr al-Dīn-i Ṭūsī’s Contribution to the Arabic-Persian Theory of Qāfiya, Venezia, Cafoscarina, 2003), Riccardo Zipoli et Stefano Pellò proposent ici une lecture comparée des chapitres du Mi‘yār al-aš‘ār (649/1251) de Ṭūsī et de ceux des Nafā’is al-funūn fī ‘arā’is al-‘uyūn de Muḥammad Āmulī consacrés à la rime. Emule des théories hétérodoxes de Ṭūsī, Muḥammad Āmulī adopte l’approche générale de son prédécesseur en étudiant la rime successivement dans ses emplois arabes et persans. Il lui arrive même de suivre le Mi‘yār al-aš‘ār à la lettre, sans toutefois mentionner sa source. Une traduction italienne intégrale des deux textes, regroupés deux à deux par section (rime arabe puis rime persane) et suivis d’une analyse détaillée (de l’organisation des chapitres et de la phraséologie aux questions théoriques spécifiques) met en évidence les prolongements de la théorie tusienne de la qāfiya à la cour ilkhanide du XIVe s. Néanmoins, le texte de Muḥammad Āmulī est dénué de préoccupations critiques, et témoigne d’une tendance à la compilation bien distincte de la démarche spéculative audacieuse de Ṭūsī, qui critique la théorie traditionnelle de la rime attribuée à al-Ḫalīl et propose de nouvelles typologies. Cet article est précédé d’une note bibliographique très complète sur l’étude de la rime en contexte arabo-persan, aussi bien dans les langues concernées que dans les langues occidentales. Un précieux apport à la connaissance de la poétologie classique.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Justine Landau. Riccardo Zipoli et Stefano Pellò, « « La teoria della qāfiya araba e persiana in Naṣīr al-Dīn-i Ṭūsī e in Muḥammad-i Âmulī ». Annali di Ca'Foscari, XLIII, 3, 2004, pp. 293-380. », Abstracta Iranica [En ligne], Volume 28 | 2007, document 360, mis en ligne le 18 septembre 2007, consulté le 18 avril 2019. URL : http://journals.openedition.org/abstractairanica/21321

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page