Navigation – Plan du site
393
Finn Thiesen

« Pseudo-Ḥāfeẓ: A Reading of Wilberforce Clarke’s Rendering of Dīvân-e Ḥāfez ». Orientalia Suecana, vol. LI-LII, (2002-2003), pp. 437-460.

Compte-rendu réalisé par Charles-Henri de Fouchécour

Entrées d’index

Index de mots-clés :

Poésie classique, Poésie

noms/names :

Ḥāfeẓ, Hāfez

Auteurs mentionnés :

W. Clarke
Haut de page

Texte intégral

1La traduction du Divân de Ḥāfeẓ par W. Clarke, publiée à Calcutta en 1891 et reproduite en 1998, reste le seul essai d’une traduction complète en anglais encore en usage aujourd’hui. Faite en prose, avec un souci de littéralité, elle est accompagnée de notes et de commentaires. Elle a été saluée par les spécialistes comme un grand ouvrage de référence. L’A. veut montrer, dans ce grand article, la nature et la qualité du travail de W. Clarke. Partant du ġazal 196 (ānān-ke ḫāk-rā…), pris en exemple, l’A. de l’article développe une critique constamment justifiée. Comparant la traduction du ġazal de W. Clarke avec celle qu’il propose, il montre, beyt après beyt, les incompréhensions du texte persan par Clarke, sa fréquente erreur sur le sens des verbes composés, son ignorance désastreuse de la prosodie persane, son peu de notions de morphologie et de syntaxe persane. De sorte que sa traduction, se voulant littérale, est souvent servile, ce qui entraîne des libertés compensatoires malvenues. F. Thiesen relève qu’il n’y a pas un ġazal de la traduction où tout soit bien compris. Il est vrai, le travail ne manque pas d’heureuses trouvailles, des traductions sont réussies, des interprétations judicieuses. Mais l’ensemble doit être pris avec la plus grande précaution. Quant aux commentaires développés, ils reflètent la pensée de Clarke plus que de Ḥāfeẓ. On trouvera aux pages 450 à 452 de l’article une longue liste d’exemples de beyts incompris, et aux pages 452 à 456, une liste de commentaires abusifs ou inutiles. Finalement, cet article, mené avec grand soin, est une critique ironique visant, à travers Clarke, l’introduction élogieuse qui a été faite en 1998 à la réédition de l’ouvrage de W. Clarke.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Charles-Henri de Fouchécour. Finn Thiesen, « « Pseudo-Ḥāfeẓ: A Reading of Wilberforce Clarke’s Rendering of Dīvân-e Ḥāfez ». Orientalia Suecana, vol. LI-LII, (2002-2003), pp. 437-460. », Abstracta Iranica [En ligne], Volume 26 | 2005, document 393, mis en ligne le 07 décembre 2005, consulté le 18 juin 2019. URL : http://journals.openedition.org/abstractairanica/2149

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page