Navigation – Plan du site
366
Mohammad Reza Ghanoonparvar

Reading Chubak. Costa Mesa, Mazda Publishers, 2005, 209 p.

Compte-rendu réalisé par Ève Feuillebois-Piérunek

Entrées d’index

Haut de page

Texte intégral

1Čūbak fut un pionnier de la prose moderne persane, il révolutionna les usages de la langue et la narratologie iranienne, et influença profondément les générations suivantes.

2Ghanoonparvar s’efforce de présenter les différentes étapes de la création littéraire de cet auteur. Les récits de Ḫeymešabbāzī (1945) décrivent, avec une certaine compassion mais sans angélisme, des personnages misérables et opprimés. Dans les œuvres suivantes, Antarī ke lūtīyaš morde būd (1949), Tangsīr (1963), Rūz-e avval-e qabr (1965), les descriptions de la misère matérielle et de la torture psychologique se teintent de critique sociale et font appel à des concepts plus abstraits : liberté, fatalisme, superstition, misère morale. Enfin Sang-e ṣabūr (1966) marque un tournant dans l’œuvre de Čūbak : le livre reste un miroir de la société iranienne la plus modeste, mais utilise l’introspection et dépeint des héros incertains face à la vie et à un monde chaotique et décadent.

3Ce petit livre constitue une bonne introduction à l’œuvre de Čūbak, même si son approche est plus descriptive qu’analytique. Dans la conclusion, l’A. règle ses comptes avec Čūbak en déballant les conflits mesquins qui les ont opposés, propos ici parfaitement déplacés.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Ève Feuillebois-Piérunek. Mohammad Reza Ghanoonparvar, « Reading Chubak. Costa Mesa, Mazda Publishers, 2005, 209 p. », Abstracta Iranica [En ligne], Volume 28 | 2007, document 366, mis en ligne le 18 septembre 2007, consulté le 20 avril 2019. URL : http://journals.openedition.org/abstractairanica/21491

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page