Navigation – Plan du site
326
Laurence-Donia Kotobi

« Transition médicale et médecine préventive en Iran : l’exemple vaccinal ». Nāme-ye ensān-šenāsī (Iranian Journal of Anthropology), vol. 1, n° 3, (print.-été 1382/2003), pp. 21 - 36.

Compte-rendu réalisé par Rédaction

Entrées d’index

noms/names :

Qâdjârs, Pahlavis
Haut de page

Texte intégral

1Cet article vise à décrire le contexte historique et politique dans lequel s’est organisé le système sanitaire persan au cours du 20e s. sous le règne des dynasties Qâdjâre et Pahlavie. Les principales mesures déployées en santé publique, réorganisant le champ médical en Iran, semblent avoir participé à consolider le pouvoir des instances politiques nationales qui ont cherché à s’émanciper des influences étrangères. La vaccination est étudiée ici plus particulièrement en tant que révélateur des enjeux scientifiques, économiques et politiques locaux qu’une approche socio-anthropologique ne saurait ignorer. Cette pratique préventive moderne, reliée à un Institut Pasteur implanté à Téhéran en 1921, symbolise en effet autant l’introduction du modèle dominant de la bio-médecine en Iran, que l’autonomisation progressive qui s’est constituée sur la base d’une production locale de vaccins. Enfin, le déploiement de la vaccination semble s’être effectué dans le cadre d’un État puissant, ce qui n’est pas sans conséquence sur l’acceptabilité et les représentations sociales de cette technique.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Rédaction. Laurence-Donia Kotobi, « « Transition médicale et médecine préventive en Iran : l’exemple vaccinal ». Nāme-ye ensān-šenāsī (Iranian Journal of Anthropology), vol. 1, n° 3, (print.-été 1382/2003), pp. 21 - 36. », Abstracta Iranica [En ligne], Volume 26 | 2005, document 326, mis en ligne le 07 décembre 2005, consulté le 22 août 2019. URL : http://journals.openedition.org/abstractairanica/2336

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page