Navigation – Plan du site
49
M. Compareti

« The so-called Senmurv in Iranian art: a reconsideration of an old theory », in : P. G. Borbone, A. M. Mengozzi, M. Tosco, eds., Loquentes linguis. Studi linguistici e orientali i onore di Fabrizio A. Pennacchietti. Wiesbaden, 2006, pp. 185-200.

Compte-rendu réalisé par Frantz Grenet

Entrées d’index

Rubriques :

3.1. Est de l'Iran
Haut de page

Texte intégral

1A la suite de M. Bausani et de B. Marshak, l’A. propose de distinguer, dans les iconographies sassanide tardive et sogdienne, entre Sēnmurw (pers. Simorḡ) et pseudo-Sēnmurw. Le premier, par définition associé à Zāl et Rostam, n’est attesté qu’à Pendjikent, sur un cycle de peintures datable des années 740, où la créature protectrice de Rostam (un être hybride à tête et pattes de lion et corps de poisson) est différente de ce que les historiens de l’art ont habituellement considéré comme le Sēnmurw sassanide (à tête de chien et queue de paon), figuré abondamment sur la vaisselle précieuse et les tissus à partir du VIe s. Ce dernier type serait plutôt à identifier comme le Farr (sogd. Farn) royal, proposition qui peut s’appuyer sur deux associations épigraphiques : une contremarque sogdienne sur des monnaies du Tokharestân, qui associe cette image au mot prn, et, sur des monnaies du Zâbol de la fin VIIe/déb. VIIIe s. (série Göbl 216), la légende pehlevie GDH (= farr) devant cette même image (laquelle figure aussi au revers d’autres monnaies de cette dynastie, Göbl 245, où j’ai, sans doute à tort, proposé de reconnaître le « vrai » Simorḡ). Sur les peintures qarakhānides récemment découvertes à Samarkand le Simorḡ est peut-être figuré comme un aigle (par retour au sens étymologique ?) ; finalement sur les miniatures ilkhānides il prendra l’aspect d’un phénix chinois.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Frantz Grenet. M. Compareti, « « The so-called Senmurv in Iranian art: a reconsideration of an old theory », in : P. G. Borbone, A. M. Mengozzi, M. Tosco, eds., Loquentes linguis. Studi linguistici e orientali i onore di Fabrizio A. Pennacchietti. Wiesbaden, 2006, pp. 185-200. », Abstracta Iranica [En ligne], Volume 29 | 2008, document 49, mis en ligne le 15 septembre 2008, consulté le 16 juin 2019. URL : http://journals.openedition.org/abstractairanica/25312

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page