Navigation – Plan du site

AccueilAbstracta IranicaVolume 264. Histoire, Période Musulmane4.0. GénéralitésArdestān-nāme. 2 vols, Tehrān, Ve...

4. Histoire, Période Musulmane
4.0. Généralités
177

Ardestān-nāme. 2 vols, Tehrān, Vezārat-e farhang va eršād-e eslāmī, 1381/2003, 1185 p.

David Durand-Guédy

Texte intégral

1Ces deux volumes regroupent 55 articles consacrés à la région d’Ardistān, dans la province d’Iṣfahān. Située en bordure du désert à mi-chemin entre Kāšān et Nā’īn, la région est surtout célèbre pour ses deux mosquées saljuqides ; l’un des enjeux de ce recueil d’articles, dont les auteurs sont des érudits locaux, est de montrer que sa richesse va bien au-delà.

2Plusieurs articles de synthèse présentent la géographie d’Ardestān (not. pp. 987-1105) et les principaux monuments de la région (pp. 33-175). Des études locales sont consacrées à une circonscription donnée (Garmsīr), une ville (Zavāre) ou un village (Kahyāz). La majorité des articles abordent des sujets précis : la bibliographie (compte-rendu des articles parus sur Ardistān dans les grandes encyclopédies) ; la géographie (les techniques de l’eau ; la grenade d’Ardistān) ; l’architecture (la mosquée du vendredi d’Ardistān, les monuments de Sarhang-Ābād, la pierre tombale d’Amīr Uways Āl-e Nūširavān ; le qanāt à deux étages d’Ardistān) ; la lexicologie (les expressions liées à l’eau) ; l’ethnographie (transcription du texte complet d’un taʽzīye ; les gitans d’Ardistān, qui sont appelés « fuyūj ») ; la sociologie (les structures éducatives dans la région d’Ardistān ; les propriétaires du village de Kahyāz) ; la littérature (Ardistān dans le Tārīḫ-e Gītī-Gošā de Muḥammad Ṣādiq Mūsavī Iṣfahānī ; Ardistān vu par les poètes du Taḏkere de Naṣr-Ābādī) ; la biographie de poètes locaux (Sodā’ī Bayāḍe’ī Jandaqī, Rowšān Ardistānī, Kūčak-ʽAlī Neysiyānī, Fadāye Ardistānī, Sepehrī Zavāre’ī).

3En dehors d’I. Afšār, dont l’étude est la plus longue, les trois principaux contributeurs sont M. Šafīʽī-Ardistānī, E. Hāšimī-Ardistānī et M. Muḥīṭ-Ṭabāṭabā’ī. La grande variété des sujets traités, ainsi que la bonne tenue générale des articles (dans leur grande majorité inédits), rendent cet ouvrage intéressant pour les chercheurs travaillant dans les domaines les plus divers. Cependant, on remarquera que l’histoire est peu abordée, si ce n’est à travers le thème des fondations pieuses (vaqf) ou de façon anecdotique (l’un des lieutenants de Ḥasan-e Ṣabbāḥ était natif d’Ardistān…). Il n’y a aucune carte de synthèse permettant de se repérer (sauf à l’intérieur de l’article sur Zavāre). Surtout, le choix de classer les articles par auteur plutôt que par thème est un défi au bon sens et a pour conséquence d’égarer le lecteur. Si l’on en croit l’introduction, deux autres volumes devraient suivre (l’un rassemblant des articles, l’autre étant une bibliographie).

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

David Durand-Guédy, « Ardestān-nāme. 2 vols, Tehrān, Vezārat-e farhang va eršād-e eslāmī, 1381/2003, 1185 p. »Abstracta Iranica [En ligne], Volume 26 | 2005, document 177, mis en ligne le 08 décembre 2005, consulté le 20 juin 2024. URL : http://journals.openedition.org/abstractairanica/2548 ; DOI : https://doi.org/10.4000/abstractairanica.2548

Haut de page

Droits d’auteur

Le texte et les autres éléments (illustrations, fichiers annexes importés), sont « Tous droits réservés », sauf mention contraire.

Haut de page
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search