Navigation – Plan du site

AccueilAbstracta IranicaVolume 293. Histoire, Art et Archéologie, ...3.1. Est de l’IranF. Grenet, N. Sims-Williams. « Th...

3. Histoire, Art et Archéologie, Période pré-Islamique
3.1. Est de l’Iran
62

F. Grenet, N. Sims-Williams. « The Sogdian inscriptions of Kultobe ». Shygys, 2006 (1), pp. 95-111.

Étienne de La Vaissière

Entrées d’index

Rubriques :

3.1. Est de l'Iran
Haut de page

Texte intégral

1Publié dans une revue orientaliste du Kazakhstan, cet article difficilement accessible jette pourtant un jour entièrement nouveau sur l’histoire de l’État nomade Kangju (-II av. n.è., +III de n.è.) qui, centré sur le moyen Syr-Daria, englobe par moments l’essentiel de l’Asie centrale occidentale. Le site de Kultobe abrite une forteresse d’époque Kangju, fouillée par A. Poduškin bien qu’elle ait été très largement détruite par les méandres d’un affluent de rive droite du Syr-Daria, l’Arys. Sur les rives du méandre, en aval de la forteresse ont été trouvés des inscriptions sogdiennes sur brique. Malgré leur état fragmentaire, elles forment le plus ancien corpus de textes connus pour cette langue, antérieur aux Anciennes lettres du début du IVe s. N. Sim-Williams édite et traduit les inscriptions, tandis que F. Grenet en propose un commentaire historique. La langue est archaïque et comprend de très nombreux idéogrammes. Le texte de la plus longue des inscriptions est le suivant : « This city was built by the leader of the army, Ch[... the] son of [...]. He went(?) there so that(?) both the (land) allotted to (our) people and the [land allotted to] the nomads [might be ...; and] the lord of Samarkand and the [lord of] K[ish and the] lord of Nakhshab and the [lord of] Nawak-me[than agreed(?); and he(?)] took all the treasure and the [... and the] (land) allotted [to ...] (as his) own.” Le chef de l’armée du Čač est également cité dans une autre inscription (This city ... belongs to the leader of the army of the people of Chach in person”). Ces textes semblent évoquer un traité conclu entre sédentaires et nomades et décrire une confédération de villes sogdiennes opérant loin au nord pour établir des colonies agricoles. En cela il rappelle les textes chinois qui décrivaient le Kangju au IIe et IIIe s. de n.è. comme une confédération de royaumes.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Étienne de La Vaissière, « F. Grenet, N. Sims-Williams. « The Sogdian inscriptions of Kultobe ». Shygys, 2006 (1), pp. 95-111. »Abstracta Iranica [En ligne], Volume 29 | 2008, document 62, mis en ligne le 15 septembre 2008, consulté le 13 juillet 2024. URL : http://journals.openedition.org/abstractairanica/25622 ; DOI : https://doi.org/10.4000/abstractairanica.25622

Haut de page

Auteur

Étienne de La Vaissière

EPHE – Paris

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

CC-BY-SA-4.0

Le texte seul est utilisable sous licence CC BY-SA 4.0. Les autres éléments (illustrations, fichiers annexes importés) sont « Tous droits réservés », sauf mention contraire.

Haut de page
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search