Navigation – Plan du site
123
V. Messina

Seleuci al Tigri. L’dificio degli Archivi. Lo scavo e le fasi architectonische. Monografie di Mesopotamia VIII. Centro recerche archeologische e scavi di Torino per il Medio Oriente e l’Asia. Missione in Iraq III, 2006, 194 p., 219 fig., 9 plans dépliants, 23 ph. coul.

Compte-rendu réalisé par Rémy Boucharlat

Texte intégral

1Publication soigneuse et très détaillée du « Bâtiment des Archives municipales » de Séleucie du Tigre. C’est le niveau inférieur, le moins bien conservé du fait des reconstructions successives (on verra le plan fig. 15 et le dépliant p. 3), qui a fourni les milliers d’empreintes de sceaux récemment publiés sous la direction d’A. Invernizzi (cf. c.r. n° 120). Cet ensemble, dont la longueur restituée était de 144 m, 7 (500 pieds) était composé de quatorze salles, disposées en longueur, et communiquant entre elles ; selon la reconstitution proposée, les pilastres médians portaient une poutre maîtresse, sur laquelle reposait une série de plus petites poutres posées dans le sens de la longueur. Les quatre murs portaient des étagères (fig. 56). Celles-ci portaient les parchemins auxquels était attaché un sceau. Pour plusieurs de ces salles des plans détaillés donnent la position du matériel, sceaux et monnaies, les deux séries de documents majeurs trouvés dans cette construction.

2L’examen des reconstructions successives durant l’époque parthe entière autorise des reconstitutions des plans qui n’auront pas la régularité de la construction d’origine. Au premier s. avant et Ier s. de l’ère chrétienne surtout, ce secteur fut aussi utilisé pour des inhumations, une cinquantaine au total ; l’A. en donne une étude détaillée, selon une typologie fine: tombes en pleine terre, sarcophages en forme de baignoire ou de pantoufle, tombe en jarres, caissons de briques cuites ou simple couverture de briques, enfin quelques exemples de chambres en briques cuites, semi souterraines, divisées en compartiments. Ces différents modes d’inhumations sont tous bien connus en Mésopotamie et à Séleucie même par les fouilles américaines. La difficulté de reconnaître leur position stratigraphique et la pauvreté du matériel ne permettent pas d’établir une typo-chronologie précise.

3Etude exemplaire d’un bâtiment qui, au cœur de la ville séleucide, était certainement important dans la vie municipale, cet ouvrage est également une édition soignée dans laquelle abondent plans, dessins, reconstitutions et photos.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Rémy Boucharlat. V. Messina, « Seleuci al Tigri. L’dificio degli Archivi. Lo scavo e le fasi architectonische. Monografie di Mesopotamia VIII. Centro recerche archeologische e scavi di Torino per il Medio Oriente e l’Asia. Missione in Iraq III, 2006, 194 p., 219 fig., 9 plans dépliants, 23 ph. coul. », Abstracta Iranica [En ligne], Volume 29 | 2008, document 123, mis en ligne le 15 septembre 2008, consulté le 18 juin 2019. URL : http://journals.openedition.org/abstractairanica/26862

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page