Navigation – Plan du site
132
Lâtife Summerer

« Die Göttin am Skylax. Ein monumentales hellenistisches Felsrelief in Nordanatolien ». Archäologischer Anzeiger, 2006/1, pp. 17-30.

Compte-rendu réalisé par Astrid Nunn

Texte intégral

1L’art du relief rupestre est typique de l’Anatolie, tout particulièrement à l’âge du Bronze. Un relief plus récent a été découvert en 1985, à 50 km au sud-ouest de la ville turque d’Amasya, dans une gorge du fleuve Skylax. Une figure de 3 m de hauteur a été taillée dans une niche haute de 3,50 m. L’A. l’a revue en 2005 : le relief a été abîmé et son état s’est considérablement dégradé en 20 ans. La seule figure représentée porte un chiton et correspond à l’Artémis-Hécate dite « du type rhodien ». Y voir Cybèle est possible, mais le culte de celle-ci n’est pas mentionné jusqu’à présent à l’est du fleuve Halys. À seulement 50 km se situe Zela, où est attestée depuis l’expansion achéménide la déesse Anaïtis, l’Anahita perse. On sait par Strabon que son culte était répandu en Cappadoce et on connaît son image par les monnaies. Ainsi l’A. propose de voir dans ce relief, non une image de Cybèle, mais celle de la déesse Anaïtis et de la dater du IIe s. av. J.-C. Ce lieu était dédié à son culte : le rebord du rocher, de nombreuses niches, plusieurs conduites d’eau et des tunnels aux alentours faisaient partie de ce sanctuaire en plein air.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Astrid Nunn. Lâtife Summerer, « « Die Göttin am Skylax. Ein monumentales hellenistisches Felsrelief in Nordanatolien ». Archäologischer Anzeiger, 2006/1, pp. 17-30. », Abstracta Iranica [En ligne], Volume 29 | 2008, document 132, mis en ligne le 15 septembre 2008, consulté le 18 septembre 2019. URL : http://journals.openedition.org/abstractairanica/27152

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page