Navigation – Plan du site
212
Maria E. Subtelny

« A Late Medieval Persian Summa on Ethics: Kashifi’s Akhlāq-i Muhsinī ». Iranian Studies, 36/4 (December 2003), numéro spécial Husayn Va‘iz-i Kashifi, Guest Editor Maria E. Subtelny, pp. 601-614.

Compte-rendu réalisé par Michele Bernardini

Entrées d’index

Haut de page

Texte intégral

1Bien qu’ayant fait l’objet de nombreuses éditions lithographiées, l’ouvrage intitulé Aḫlāq-e Moḥsenī de Ḥoseyn Vāeẓ-e Kāšefī n’a pas encore été le sujet d’une édition critique ni d’une monographie systématique. Cet article, basé sur la 22e édition lithographiée du texte parue à Lucknow en 1957, offre une importante description du contenu et une analyse comparative de l’ouvrage de Kāšefī à partir d’ouvrages antérieurs d’un genre littéraire similaire, principalement le Aḫlāq-e Nāṣerī de Nāṣer al-Dīn Ṭūsī. M. E. Subtelny donne des arguments convaincants pour une nouvelle datation de la rédaction du texte, et propose la date de 907/1501-2, plutôt que celle de 900/1494-95, qui a été jusqu’à présent adoptée par les spécialistes. M. E. Subtelny décrit d’abord la vision politique de Kāšefī, qui implique une double compréhension du concept de siyāsat (“the ruler’s punitive capacity”), concept destiné d’une part à élever le caractère moral d’un individu, et concerne d’autre part la relation de cet individu aux « autres », c’est-à-dire à l’élite et la cour (ḫawāṣṣ va moqarrabīn-e dargāh), ainsi qu’aux sujets (ʽavāmm va raʽāyā). L’A. décrit ensuite les anecdotes employées par l’A. dans le texte, et souligne la présence de personnages de l’histoire pré-islamique aussi bien que ceux de l’époque islamique. Elle mentionne parmi les premiers la figure de Ḫosrow Anūšīrvān, paradigme du « roi juste » (al-malik al-ʽādil), et, parmi les seconds, les protagonistes de l’histoire chiite qui sont un exemple vivant de la doctrine suivie par l’A. des Aḫlāq-e Moḥsenī. Le quatrième chapitre de cet ouvrage, qui aborde principalement le sujet du rapport entre le roi et ses sujets, est le plus original et apparaît comme un instrument utile d’interprétation des phénomènes sociaux à l’époque timouride tardive.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Michele Bernardini. Maria E. Subtelny, « « A Late Medieval Persian Summa on Ethics: Kashifi’s Akhlāq-i Muhsinī ». Iranian Studies, 36/4 (December 2003), numéro spécial Husayn Va‘iz-i Kashifi, Guest Editor Maria E. Subtelny, pp. 601-614. », Abstracta Iranica [En ligne], Volume 26 | 2005, document 212, mis en ligne le 08 décembre 2005, consulté le 18 octobre 2019. URL : http://journals.openedition.org/abstractairanica/2719

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page