Navigation – Plan du site
143
D. Aigle

« La légitimité islamique des invasions de la Syrie par Ghazan Khan (699-700/1300-1302) ». Eurasian Studies [Liber Amicorum : Études sur l’Iran médiéval et moderne offertes à Jean Calmard]. Vol. V/1-2, 2006, pp. 5-29.

Compte-rendu réalisé par Anne Troadec

Entrées d’index

Haut de page

Texte intégral

1La publication de cet article s’inscrit dans le cadre du programme de recherche « Mongols, Mamelouks et Occident latin à travers les correspondances diplomatiques », dirigé par l’auteur (UMR 8167 « Orient et Méditerranée »). D.A. y explore le contenu et la transmission de deux documents émanant du sultan mongol Ġazan : le firman de sauvegarde (amān) à la population de Damas, accordé en 699/1300 lors de l’occupation mongole, et une lettre adressée au sultan mamelouk al-Malik al-Nāṣir Muḥammad, en 700/1301. Seule la copie arabe de ces textes à été conservée, dans les chroniques mameloukes syriennes et égyptiennes.

2L’analyse du contenu de ces documents porte principalement sur les arguments religieux qui légitiment l’invasion de la Syrie et sa soumission au pouvoir mongol, et ce, alors que le Ġazan s’était converti à l’islam. Le souverain mongol veut y apparaître comme chef de la umma, et dénoncer l’illégitimité de la domination mamelouke afin de faire accepter son invasion de la Syrie. L’A. montre que finalement, malgré la conversion de Ġazan à l’islam, le discours mongol est en continuité avec la tradition antérieure : demande de soumission et affirmation de la supériorité du souverain mongol (comme l’exprime par exemple le titre de pādišāh al-islām).

3L’analyse de la transmission de ces textes est l’un des grands apports de l’article. L’amān accordé à la population de Damas ne pose pas de problème particulier. En effet, les différentes versions du texte offrent peu de variantes qui ne modifient pas son contenu. L’A. suppose donc qu’il a été rédigé et transmis à partir d’un original rédigé directement en arabe, par l’un des savants en sciences religieuses qui accompagnait Ġazan dans sa campagne syrienne, comme en témoigne le grand nombre de citations coraniques dans le texte. En revanche, les différentes versions de la lettre à al-Malik al-Nāṣir Muḥammad attestent de l’existence de deux transmissions distinctes : une version A, plus agressive, et une version B, plus conciliante, mais qui affirme davantage la supériorité de l’Ilkhan. L’A. remet en cause l’interprétation de T. Raff (Remarks on an anti-mongol fatwa by Ibn Taymiya, Leiden, 1973, p. 34) pour lequel la version B était une forgerie mamelouke, rédigée tardivement pour en faire une offre de paix. Comme le fait remarquer D.A., le fait que Baybars al-Manṣūrī, un contemporain des événements, transmette la version A montre que ces deux versions ont circulé simultanément. La version A serait la traduction arabe de l’original en mongol, envoyé par Ġazan, comme en atteste la phraséologie officielle utilisée par les Mongols. La version B pourrait être une copie arabe du texte, effectuée au sein de l’État ilkhanide peut-être par le qāḍī Ḍiyā’ al-Dīn Muḥammad, porteur des documents. Tandis que la version A a sans doute été établie à partir de l’original mongol par les services de la chancellerie mamelouke du Caire. D.A. démontre de manière convaincante que les deux versions sont en fait des demandes de soumission adressées au sultan mamelouk. Cette demande de soumission implicite est justifiée par de nombreux versets de Coran, cités à l’appui de l’argumentation. Sur les implications religieuses des attaques de Ġazan sur la Syrie, l’A. a également publié un autre article : « The Mongol invasions of Bilād al-Shām by Ghāzān Khān and Ibn Taymiyya’s three ‘anti-Mongol’ fatwas », Mamluk Studies Review, 10/2, 2007, pp. 89-120.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Anne Troadec. D. Aigle, « « La légitimité islamique des invasions de la Syrie par Ghazan Khan (699-700/1300-1302) ». Eurasian Studies [Liber Amicorum : Études sur l’Iran médiéval et moderne offertes à Jean Calmard]. Vol. V/1-2, 2006, pp. 5-29. », Abstracta Iranica [En ligne], Volume 29 | 2008, document 143, mis en ligne le 15 septembre 2008, consulté le 16 octobre 2019. URL : http://journals.openedition.org/abstractairanica/27402

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page