Navigation – Plan du site
168
Andrew C. S. Peacock

« The Saljūq Campaign against the Crimea and the Expansionist Policy of the Early Reign of ‘Alā’ al-Dīn Kayqubād ». JRAS, Series 3, 16(2), 2006, pp. 133-149.

Compte-rendu réalisé par David Durand-Guédy

Entrées d’index

Haut de page

Texte intégral

1Cet article propose de réévaluer le début du règne du plus célèbre sultan de la dynastie des Saljūqs de Rūm, ‘Alā’ al-Dīn Kay-Qubād (1219-1237) en étudiant les tenants et les aboutissants de l’expédition navale contre le port de Subak en Crimée. Après avoir constaté l’absence de recherche sur cette expédition (à part l’article ancien Yakubovskii), l’A. résume le récit d’Ibn Bībī et fait l’inventaire des autres sources disponibles. L’analyse historique proprement dite commence par la datation de l’expédition (elle est située en 1220-1222, avant l’occupation du port par les Mongols). Mais l’objectif principal de l’article est de replacer cet événement dans un contexte global : celui d’une politique expansionniste qui obéissait d’abord à des motifs économiques (contrôle des routes commerciales et approvisionnement en esclaves). Simultanément aux campagnes, au Sud, contre la Cilicie arménienne dont il voulait contrôler le commerce, ‘Alā’ al-Dīn Kay-Qubād chercha au Nord à concurrencer le puissant royaume de Trébizonde sur son propre terrain. Dans cette perspective, la brève occupation de Subak est un jalon essentiel pour comprendre l’assaut malchanceux contre la ville de Trébizonde en 1223 (cet événement est analysé en détail). « The Saljūq expedition against Trebizond in 1223 may be seen as an extension of their Crimean policy: having failed to defeat their rival in the Black Sea, they now took the war directly to the Empire of the Grand Comneni itself » (p. 148). A un autre niveau, les événements de Subak et de Trébizonde permettent d’atténuer sensiblement l’image d’un sultan tout puissant qui est reflétée par les sources mais aussi par l’historiographie moderne. Cet article, écrit dans un style limpide, constitue un modèle d’analyse historique pour le large éventail des sources utilisées (en grec, arabe, persan), pour la rigueur de l’examen auquel elles sont soumises – ce qui permet à l’A. de critiquer au passage les analyses de Yakubovskii et celles, plus récentes, de Sukhurov (sur Trébizonde), et aussi pour le souci de donner à un événement toute sa dimension historique.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

David Durand-Guédy. Andrew C. S. Peacock, « « The Saljūq Campaign against the Crimea and the Expansionist Policy of the Early Reign of ‘Alā’ al-Dīn Kayqubād ». JRAS, Series 3, 16(2), 2006, pp. 133-149. », Abstracta Iranica [En ligne], Volume 29 | 2008, document 168, mis en ligne le 15 septembre 2008, consulté le 23 octobre 2019. URL : http://journals.openedition.org/abstractairanica/28112

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page