Navigation – Plan du site

AccueilAbstracta IranicaVolume 294. Histoire, Période Musulmane4.3. Histoire de l’Iran moderne (...Siyāsat-nāme-ye Ḫorāsānī. Qaṭa‘āt...

226
Moḥsen Kadīvar

Siyāsat-nāme-ye Ḫorāsānī. Qaṭa‘āt-e sīyāsī dar āṯār-e Āḫūnd Mollā Moḥammad Kāẓem Ḫorāsānī Ṣāḥeb Kefāye (1255-1329 hejrī qamarī). Tehrān, Kavīr, 1385/2006-7, 381 p.

Compte-rendu réalisé par Denis Hermann

Texte intégral

1Il n’existe toujours pas aujourd’hui d’étude majeure de premier plan consacrée à Āḫūnd Mollā Moḥammad Kāẓem Ḫorāsānī (m. 1330/1911) qui a pourtant été à l’aube du XXe s. le marja‘-e taqlīd le plus suivi du monde shi‘ite ainsi que le religieux pro-constitutionnaliste le plus actif des ‘atabāt. De nombreux facteurs expliquent cette situation. L’un d’entre eux est relatif aux difficultés encore récentes concernant la consultation et l’obtention de ses principaux traités politiques et idéologiques. Moḥsen Kadīvar a ici rassemblé plusieurs écrits d’Āḫūnd Ḫorāsānī, ce qui sera particulièrement utile aux chercheurs. Ces écrits se classent en deux catégories : ceux concernant exclusivement le droit (feqh) et ceux traitant de la vie sociale et politique iranienne. Les traités juridiques sont très majoritairement rédigés en arabe et concernent des sujets divers tels que le cadre permettant l’usage de la raison (‘aql) et de l’ejtehād. Si ces derniers sont bien entendu connus des spécialistes du droit shi‘ite et largement étudiés au sein des écoles théologiques, ils permettent ici de souligner la relation étroite existant, chez Āḫūnd Ḫorāsānī, entre son interprétation du droit et ses convictions politiques et idéologiques. Les lettres, télégrammes et fatvā qu’Āḫūnd Ḫorāsānī a rédigés entre 1900 et 1911 révèlent la nature de son engagement politique. Si l’index en est très complet, la bibliographie est malheureusement limitée aux seuls ouvrages en langues arabe et persane. Ce travail d’édition est précédé d’une introduction que l’on peut qualifier de militante, portant sur la vie et l’œuvre d’Āḫūnd Ḫorāsānī. L’éditeur espère explicitement qu’Āḫūnd Ḫorāsānī deviendra à l’avenir une source de réflexion permettant de repenser la théologie politique dans le monde shi‘ite.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Denis Hermann. Moḥsen Kadīvar, « Siyāsat-nāme-ye Ḫorāsānī. Qaṭa‘āt-e sīyāsī dar āṯār-e Āḫūnd Mollā Moḥammad Kāẓem Ḫorāsānī Ṣāḥeb Kefāye (1255-1329 hejrī qamarī). Tehrān, Kavīr, 1385/2006-7, 381 p. », Abstracta Iranica [En ligne], Volume 29 | 2008, document 226, mis en ligne le 15 septembre 2008, consulté le 17 janvier 2021. URL : http://journals.openedition.org/abstractairanica/29062 ; DOI : https://doi.org/10.4000/abstractairanica.29062

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search