Navigation – Plan du site

AccueilAbstracta IranicaVolume 2910. Histoire des Sciences et des ...Giuseppina Ferriello. L’Estrazion...

10. Histoire des Sciences et des Techniques
308

Giuseppina Ferriello. L’Estrazione delle acque nascoste. Trattato tecnico-scientifico di Karajī Matematico-ingenere persiano vissuto nel Mille. Prefazione di Romano Gatto, Torino, Kim William Books, 2006, 232 p., 14 fig., bibliogr.

Angelo-Michele Piemontese

Texte intégral

1Le présent ouvrage est la traduction italienne d’un célèbre manuel d’Abū Bakr M.
al-Karajī (vers 400 H./1010) sur l’extraction des eaux cachées, l’exploitation des eaux souterraines et la technique du qanāt / kārīz. La traduction est basée sur la version persane de Ḥ. Ḫadīvjam (1345/1966 ; cf. le texte arabe, Hyderabad, 1359 H./1940) et est enrichie d’un commentaire analytique.

2Quelques défauts sont à signaler d’emblée : références erronées pp. 18-66, dans l’introduction, et ailleurs : ainsi « ḥākīm » savant (p. 27) pour ḥakīm ; « Ḥoneyn b. Išak » et « Išak b. Ḥoneyn » (p. 47) pour Ḥunayn, Isḥāq ; « Ṭhābit » / « Ṭābit b. Qurrāh » (pp. 39, 47-48, 99, 116, 142, 219) pour Thābit b. Qurrah. Dans la bibliographie, outre des coquilles et l’oubli de l’ouvrage de H. Goblot, Les Qanats. Une technique de l’acquisition de l’eau, Paris 1979 (voir Abs. Ir. 2, c.r. n° 82), la présentation « par ordre chronologique » de publication offre l’inconvénient de mêler les œuvres anciennes et les études modernes (pp. 227-232).

3Toutefois, l’intérêt du livre consiste en ce que, malgré la mise en pages plutôt inconfortable, l’« analyse comparée » de l’œuvre traduite propose pour bon nombre de passages le rapprochement stimulant entre les notions qu’expose al-Karajī et celles énoncées par les savants grecs et latins de l’Antiquité dans le domaine concerné. Ces textes sont chaque fois cités in extenso, et parmi eux Vitruve (De Architectura, VIII, 1-7, 12-13) semble apparaître comme une source éventuelle (pp. 121, 122, 125-126, 131, 134, 148-149, 173-175, 219-220). Peut-être l’œuvre de Vitruve fut-elle connue, d’une façon ou d’une autre, en milieu iranien et arabe vers le IXe-Xe siècle.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Angelo-Michele Piemontese, « Giuseppina Ferriello. L’Estrazione delle acque nascoste. Trattato tecnico-scientifico di Karajī Matematico-ingenere persiano vissuto nel Mille. Prefazione di Romano Gatto, Torino, Kim William Books, 2006, 232 p., 14 fig., bibliogr. »Abstracta Iranica [En ligne], Volume 29 | 2008, document 308, mis en ligne le 15 septembre 2008, consulté le 13 juin 2024. URL : http://journals.openedition.org/abstractairanica/30862 ; DOI : https://doi.org/10.4000/abstractairanica.30862

Haut de page

Droits d’auteur

Le texte et les autres éléments (illustrations, fichiers annexes importés), sont « Tous droits réservés », sauf mention contraire.

Haut de page
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search