Navigation – Plan du site

AccueilAbstracta IranicaVolume 2911. Littérature11.1. Littérature persane11.1.1. Littérature persane class...Paul E. Losensky. « “The Equal of...

11. Littérature
11.1. Littérature persane
11.1.1. Littérature persane classique
331

Paul E. Losensky. « “The Equal of Heaven’s Vault”: The Design, Ceremony, and Poetry of the Ḥasanābād Bridge », in : Beatrice Gruendler and Louise Marlow, eds., Writers and Rulers. Perspectives on Their Relationship from Abbasid to Safavid Times. Wiesbaden, Reichert Verlag, Literatur im kontext, 2004, pp. 195-216.

Justine Landau

Texte intégral

1Le pont Ḥasanābād, aussi appelé Pol-e Ḫvājū ou Pol-e Šāhī, traverse le Zāyande Rūd au cœur d’Ispahan. Point d’orgue d’un vaste programme de rénovation urbaine initié par Šāh ‘Abbās I dans sa nouvelle capitale, il fut inauguré par son petit fils ‘Abbās II en 1060/1650. Le nouveau pont ne régulait pas seulement le cours du fleuve ; par son dessin architectural et par son emplacement, il devenait un chaînon essentiel du transport commercial de la ville. Lié au complexe palatial, il créait en outre un espace public où convergeaient le monde marchand et l’idéologie royale. Dans le prolongement de ses recherches antérieures sur la poésie de circonstance et sur les relations entre poésie et architecture, l’A. offre ici une analyse magistrale de la sémiologie du pont royal, et de la littérature destinée à le célébrer. Peu après l’achèvement de sa construction, en effet, la fête des lumières (čerāġān) donna lieu à de somptueuses commémorations de cette perle de l’architecture safavide. La douzaine de panégyriques (maṯnavī, ġazal et qaṣīde confondus) rédigés à cette occasion par des poètes – Ašraf, Sāyirā ou Ṣā’eb, alors malek al-šo‘arā – issus de milieux très divers, ainsi que le saj‘ d’un chapitre du ‘Abbās-nāme entièrement consacré par l’historiographe Vaḥīd Qazvīnī à la « description de l’ornement du nouveau pont », constituent le corpus étudié par l’auteur. Entre encomion et histoire officielle, les auteurs rivalisent d’inspiration pour établir la signification archétypale du bâtiment, et imaginent une véritable « poétique du pont ». Locus amoenus et ekphrasis sont à l’honneur, à côté des chronogrammes – forme la plus courante de la poésie épigraphique. En dépit de son horizontalité, le pont participerait d’une architecture céleste, figurée tantôt par l’image de la voie lactée, tantôt par la référence au Ṣirāṭ. A la croisée de l’eau, du ciel et de la terre, il opère la jonction symbolique entre l’espace naturel et l’ordre domestique, emblème d’une puissance royale capable de dompter les forces de la nature. La variété des tropes et des styles mobilisés indique que l’innovation constituait à l’époque une vertu poétique prisée. Paradoxalement, cette diversité des formes est aussi le signe d’un recul progressif du système de patronage traditionnel au XVIIe siècle. Le nom du prince n’est plus le sceau ultime de l’éloge, et la poésie tend à s’ériger en pratique artistique autonome. Convaincant dans le détail, cet article inspiré est un nouveau témoin du brio de l’auteur.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Justine Landau, « Paul E. Losensky. « “The Equal of Heaven’s Vault”: The Design, Ceremony, and Poetry of the Ḥasanābād Bridge », in : Beatrice Gruendler and Louise Marlow, eds., Writers and Rulers. Perspectives on Their Relationship from Abbasid to Safavid Times. Wiesbaden, Reichert Verlag, Literatur im kontext, 2004, pp. 195-216. »Abstracta Iranica [En ligne], Volume 29 | 2008, document 331, mis en ligne le 15 septembre 2008, consulté le 13 juillet 2024. URL : http://journals.openedition.org/abstractairanica/31522 ; DOI : https://doi.org/10.4000/abstractairanica.31522

Haut de page

Auteur

Justine Landau

Paris

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

CC-BY-SA-4.0

Le texte seul est utilisable sous licence CC BY-SA 4.0. Les autres éléments (illustrations, fichiers annexes importés) sont « Tous droits réservés », sauf mention contraire.

Haut de page
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search