Navigation – Plan du site

AccueilAbstracta IranicaVolume 2911. Littérature11.1. Littérature persane11.1.1. Littérature persane class...Naṣrollāh Pūrjavādī. Zabān-e ḥāl ...

11. Littérature
11.1. Littérature persane
11.1.1. Littérature persane classique
337

Naṣrollāh Pūrjavādī. Zabān-e ḥāl dar ‘erfān va adabiyāt-e pārsī. Tehrān, Entešārāt-e Hermes, 1385/2006, 1142 p.

Christine Van Ruymbeke

Texte intégral

1Cet important et savant ouvrage propose un aperçu de l’emploi et de la signification du « zabān-e ḥāl » dans la littérature et la poésie mystique. Si le concept de cette « langue » employée pour traduire le dialogue intérieur, « la langue de l’état intérieur », est bien connu (p. 116 : la première apparition de l’expression « zabān-e ḥāl » se retrouvant dans des Quatrains de Ḫayyām), nous n’en possédons pas de définition précise, peut-être parce que le terme, qui se retrouve tout au long de l’histoire de la littérature persane, recouvre parfois des procédés différents suivant les auteurs. N. Pūrjavādī entend le concept de la manière la plus générale possible. Les animaux et les objets tout autant les hommes peuvent s’exprimer par le « zabān-e ḥāl » et ce n’est que dans la littérature contemporaine, chez certains auteurs, comme Forūġ Farroḫzād, que Pūrjavādī reconnaît ne pas avoir trouvé trace du « zabān-e ḥāl ».

2L’ouvrage propose une vaste recension de passages où se manifeste cette « voix intérieure », accompagnée d’explications (que l’on souhaiterait parfois plus détaillées, bien que ceci aurait été impossible dans un ouvrage de cette ampleur), qui non seulement contribuent à éclairer notre compréhension de ces passages littéraires, mais également mettent en lumière les différentes acceptions du concept chez les différents auteurs persans et dans les différents genres littéraires au cours des siècles. Le volume est divisé en trois parties. La première présente les principaux poètes ayant fait usage de ce langage particulier : ce vaste tour d’horizon débute par les traditions littéraires anciennes telles la littérature de Mésopotamie ou encore la littérature syriaque, pour ensuite se focaliser sur la littérature de l’Iran, d’abord pré-islamique, puis de l’époque classique et enfin, contemporaine. La deuxième partie est dédiée aux disputes littéraires (monāẓere) employant ce procédé, que l’A. classifie selon les genres (par exemple les joutes entre le soleil et la lune, le glaive et le qalam, les saisons de l’année, la raison et l’amour…). Enfin, dans une troisième partie, le concept est examiné suivant les contextes littéraires dans lesquels il paraît (par exemple, les passages concernant la voix du Hātef invisible ou l’échelle de la connaissance, ceux mettant en scène la rose et le rossignol, ou encore le genre particulier des rowḍe et ta‘ziye, les Jeux des Passions.)

3N. Pūrjavādī nous propose ici le fruit d’une longue et minutieuse collecte – qu’il espère aussi exhaustive que possible – à travers la littérature persane classique. De nombreux textes inédits sont également examinés, ajoutant une valeur non négligeable à la présente étude. Le choix de l’A. de présenter un catalogue des occurrences du procédé est raisonné et soigneusement respecté (chaque citation est accompagnée de références renvoyant aux éditions ou aux manuscrits utilisés), les classifications différentes selon les parties de l’ouvrages permettent des rapprochements utiles à l’intérieur de l’œuvre individuelle de chaque poète étudié, mais aussi des rapprochements dans la manière dont certains genres sont traités aux cours de l’histoire de la littérature persane, ou dans un genre ou contexte littéraire donné. Une bibliographie et des indexes viennent compléter cet ouvrage indispensable pour l’étude poussée d’un phénomène littéraire de première importance en poésie persane.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Christine Van Ruymbeke, « Naṣrollāh Pūrjavādī. Zabān-e ḥāl dar ‘erfān va adabiyāt-e pārsī. Tehrān, Entešārāt-e Hermes, 1385/2006, 1142 p. »Abstracta Iranica [En ligne], Volume 29 | 2008, document 337, mis en ligne le 15 septembre 2008, consulté le 17 juillet 2024. URL : http://journals.openedition.org/abstractairanica/31622 ; DOI : https://doi.org/10.4000/abstractairanica.31622

Haut de page

Droits d’auteur

CC-BY-SA-4.0

Le texte seul est utilisable sous licence CC BY-SA 4.0. Les autres éléments (illustrations, fichiers annexes importés) sont « Tous droits réservés », sauf mention contraire.

Haut de page
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search