Navigation – Plan du site

AccueilAbstracta IranicaVolume 2911. Littérature11.1. Littérature persane11.1.1. Littérature persane class...Abū Manṣūr Ṯa‘ālabī. Taḥsīn va ta...

11. Littérature
11.1. Littérature persane
11.1.1. Littérature persane classique
340

Abū Manṣūr Ṯa‘ālabī. Taḥsīn va taqbīḥ-e Ṯa‘ālabī, tarjome-ye Moḥammad b. Abī Bakr ‘Alī al-Sāvī. Ed. Āref Aḥmad al-Zuġūl, Tehrān, Mīrāṯ-e Maktūb, 1385/2006, index, résumé anglais de l’introduction.

David Durand-Guédy

Texte intégral

1Edition de la version persane faite au VIIe/XIIIe s. d’un ouvrage du prolifique spécialiste de la littérature arabe Abū Manṣūr Ṯa‘ālabī (m. 429/1037). Le livre est consacré à une figure rhétorique (ou trope) bien connue : la possibilité de considérer une même chose comme un objet de louange et de blâme (madḥ wa ḏamm). Les sujets les plus variés sont pris en exemple, depuis le bas-monde (dunyā) jusqu’à la mule, en passant par les livres, le commerce (tejārat), la solitude (tanhā’ī), le ḥijāb, les femmes, le vin (šarāb), la pluie, la jeunesse (javūnī), les noirs (siyāhī), le “non” (), etc. La démonstration (louange ou blâme) est argumentée à l’aide de proverbes, aphorismes et surtout des vers (le plus souvent cités en distique).

2Le manuscrit unicum (ms. Fatīḥ) de ce texte était connu depuis longtemps, mais il avait jusqu’à présent été considéré par les spécialistes (Brockelman, Danešpažūh, Mīnovī, Fouchécour) comme une traduction du Taḥsīn wa Taqbīḥ dont deux manuscrits sont conservés en Turquie (ed. Š. al-‘Āšūr, Baghdad, 1981). L’A. de cette édition, qui est jordanien, démontre que le contenu des deux livres est très différent : dans le Tasīn wa Taqbī arabe, la première partie est consacrée au “taḥsīn al-qabī” (faire en sorte que le mauvais semble bon) et la seconde au “taqbī al-asan” (l’inverse) ; en revanche, dans le présent texte, la louange et la critique vont ensemble. Pour cette raison, al-Zuġūl conclut que le texte persan est en fait une traduction du arā’if wa’l-Laṭā’if et du Yawāqīt al-Mawāqīt fī mad al-šay’ wa ḏammihi, qui recourent à la même méthode, ou d’un texte similaire (17 des 82 chapitres du Tasīn wa Taqbī ne se trouvent pas dans le Ẓarā’if et le Yawāqīt). Le traducteur (un certain Muḥammad al-Sāwī sur lequel on ne sait rien), aurait simplement choisi de changer le titre pour que le contenu du livre soit plus apparent. Al-Zuġūl suit Brockelman et date le manuscrit (supposément autographe) du VIIe/XIIIe siècle. Il fait l’hypothèse que le livre aurait été écrit pour le vizir Niẓām al-Mulk Ḫwāfī, le dédicataire du Āṯār al-wuzarā’ de ‘Aqīlī. Outre les problèmes d’identification, l’introduction présente aussi le style du traducteur, et en particulier la façon dont il a traduit les vers de Ṯa‘ālibī. L’apparat critique est particulièrement développé. 127 pages de notes suivent l’édition du texte. Elles contiennent une traduction en persan de tout ce que Sāwī avait estimé inutile de traduire, par exemple les proverbes les plus simples (à ce titre, le Taḥsīn wa Taqbī constitue un étalon pour estimer la compréhension de l’arabe en Iran à l’époque ilkhanide). Mais ces notes sont surtout précieuses pour l’énorme travail d’identification des ḥadīṯs, poèmes et proverbes cités dans le texte. 11 volumineux index facilitent l’utilisation. L’index 9, qui met en regard les mots arabes avec leur traduction persane par Sāwī est particulièrement intéressant et peut se lire comme un dictionnaire arabe/persan du VIIe/XIIIe s. Un travail important pour tous ceux qui sont intéressés par les questions d’adab et les rapports entre l’arabe et le persan.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

David Durand-Guédy, « Abū Manṣūr Ṯa‘ālabī. Taḥsīn va taqbīḥ-e Ṯa‘ālabī, tarjome-ye Moḥammad b. Abī Bakr ‘Alī al-Sāvī. Ed. Āref Aḥmad al-Zuġūl, Tehrān, Mīrāṯ-e Maktūb, 1385/2006, index, résumé anglais de l’introduction. »Abstracta Iranica [En ligne], Volume 29 | 2008, document 340, mis en ligne le 15 septembre 2008, consulté le 14 juillet 2024. URL : http://journals.openedition.org/abstractairanica/31662 ; DOI : https://doi.org/10.4000/abstractairanica.31662

Haut de page

Droits d’auteur

CC-BY-SA-4.0

Le texte seul est utilisable sous licence CC BY-SA 4.0. Les autres éléments (illustrations, fichiers annexes importés) sont « Tous droits réservés », sauf mention contraire.

Haut de page
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search