Navigation – Plan du site

AccueilAbstracta IranicaVolume 2911. Littérature11.1. Littérature persane11.1.1. Littérature persane class...Riccardo Zipoli. « L’erotikòs di ...

11. Littérature
11.1. Littérature persane
11.1.1. Littérature persane classique
342

Riccardo Zipoli. « L’erotikòs di Loṭf-‘Alī Beyg Âḏar-e Beygdelī », in : Michele Bernardini e Natalia L. Tornesello, eds., Scritti in onore di Giovanni M. D’Erme. Napoli, Università degli Studi di Napoli “L’Orientale”, Dipartimento di Studi Asiatici (Series Minor, lxviii), 2005, pp. 1255-1280.

Justine Landau

Texte intégral

1Poursuivant, parallèlement à ses activités lexicographiques et photographiques (voir les c.r. n° 456 et 457), ses recherches sur la littérature obscène à l’époque classique, Riccardo Zipoli présente ici un maṯnavī du poète d’Ispahan du XVIIIe s. Loṭf-‘Alī Beyg Āḏar-e Beygdelī (m. 1195/1780-81), auteur notamment d’un célèbre taḏkere, l’Āteškade. Ce maṯnavī sans titre de 1013 vers reprend et amplifie conjointement deux topoï de la littérature érotique musulmane, dans la forme traditionnelle du débat (monāẓere) : celui de la préférence sexuelle (faut-il aimer les femmes ou les éphèbes ?) et celui du mode de pénétration à privilégier (anal ou vaginal ?). L’un des premiers monāẓerāt en prose persane qui nous soit parvenu, composé par Ḥamīd al-Dīn Abū Bakr ‘Omar b. Maḥmūdī Balḫī (m. 559/1164), se fondait déjà sur ces thèmes. Hissées au rang de canon au IXe s. par le grand polygraphe arabe al-Jāḥiẓ, dans ses épîtres Mufāḫarat al-jawārī wal’l-ġilmān et Tafḍīl al-baṭn ‘alā’-ẓahr, les deux controverses se sont vues déclinées au cours des siècles de littérature arabo-persane dans des perspectives variées. Elles font l’objet de deux traitements contrastifs majeurs : l’adab se saisit de ces questions de sexualité pour statuer, avec force références coraniques, morales et juridiques, sur les moindres détails de la vie des croyants. Cette tendance est illustrée par les épîtres d’al-Jāḥiẓ, mais aussi, au XIe s., par le Qābūs-nāme, dont le chap. 15 expose le bon usage des plaisirs. D’autre part, ces sujets alimentent la matière subversive et facétieuse du hazl, pratiqué de longue date par les maîtres incontestés de la littérature persane (il n’est que de citer Sanā’ī, Sa‘dī, ou encore Mowlānā, qui épice son enseignement spirituel d’anecdotes licencieuses). Le maṯnavī de Āḏar-e Beygdelī relève clairement de la seconde catégorie. Il réunit les deux controverses dans un échange de questions-réponses structuré en une suite de 37 dialogues pour trancher, in fine, comme al-Jāḥiẓ, en faveur de l’amour conjugal. Mais le ton, gai et badin, contraste nettement avec celui de l’adab. Moins préoccupé d’hygiène publique que de joyeusetés mondaines, le hazl n’en conserve pas moins un ancrage islamique indubitable. L’A. pense déceler un trait propre à la littérature musulmane dans cette capacité de traiter le même sujet sur un mode tantôt grave et tantôt facétieux. Adab et hazl cohabitent en effet allégrement dans la littérature persane classique, qui en règle l’alternance par un sens aigu de la convenance et de l’occasion. La traduction italienne d’un échantillon de 154 vers (v. 745-899) est précédée d’un résumé global de l’argument, et suivie d’un commentaire qui insiste sur la nécessité d’accorder enfin à ce type de corpus la place qui lui revient dans l’histoire littéraire.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Justine Landau, « Riccardo Zipoli. « L’erotikòs di Loṭf-‘Alī Beyg Âḏar-e Beygdelī », in : Michele Bernardini e Natalia L. Tornesello, eds., Scritti in onore di Giovanni M. D’Erme. Napoli, Università degli Studi di Napoli “L’Orientale”, Dipartimento di Studi Asiatici (Series Minor, lxviii), 2005, pp. 1255-1280. »Abstracta Iranica [En ligne], Volume 29 | 2008, document 342, mis en ligne le 15 septembre 2008, consulté le 18 juillet 2024. URL : http://journals.openedition.org/abstractairanica/31722 ; DOI : https://doi.org/10.4000/abstractairanica.31722

Haut de page

Auteur

Justine Landau

Paris

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

CC-BY-SA-4.0

Le texte seul est utilisable sous licence CC BY-SA 4.0. Les autres éléments (illustrations, fichiers annexes importés) sont « Tous droits réservés », sauf mention contraire.

Haut de page
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search