Navigation – Plan du site

AccueilAbstracta IranicaVolume 2913. Sciences Politiques et Droit ...13.1. IranL’Iran, la bombe et la démission ...

365
Thérèse Delpech

L’Iran, la bombe et la démission des nations. Paris, Éditions Autrement, 2006,135 p. (coll. « CERI »)

Compte-rendu réalisé par Gilles Riaux

Entrées d’index

Rubriques :

13.1. Iran
Haut de page

Texte intégral

1L’A., reconnu pour ses travaux sur les questions stratégiques, s’intéresse dans cet ouvrage au programme nucléaire iranien, notamment sous l’angle des relations internationales. Le premier chapitre présente le programme nucléaire iranien, en argumentant sur sa seule finalité militaire et non civile. Il doit asseoir la puissance régionale de la République islamique et donner les moyens d’une grande négociation avec les États-Unis. Ensuite, l’A. passe en revue l’ensemble des acteurs internationaux ayant maille à partir avec Téhéran. L’action des pays européens et des États-Unis est critiquée pour son incapacité à placer véritablement Téhéran sous la contrainte. La Russie et la Chine sont jugés comme des partenaires peu fiables pour les Occidentaux. Le Pakistan et l’Inde qui ont respectivement aidé ou vu d’un assez bon œil le programme nucléaire iranien, sont amenés à adopter une position moins conciliante, du fait de leurs liens avec Washington. Suit Israël pour qui le programme nucléaire représente une menace, pouvant remettre en cause l’existence même de l’Etat hébreu. Ensuite, l’A. s’intéresse à des acteurs moins souvent traités, Corée du Nord, Egypte, Arabie Saoudite et Afrique du Sud, consacrant quelques pages à chacun. Le dernier chapitre traite du seul acteur multilatéral, l’IAEA, dont le principal objectif est de contenir les ambitions de Téhéran pour éviter que le dossier nucléaire ne soit transféré au Conseil de Sécurité des Nations Unies. Cette succession de chapitres traitant chacun d’un acteur du jeu politique transforme l’ouvrage en catalogue, ce qui n’aide guère à saisir l’ensemble des dynamiques induites par le programme nucléaire iranien sur le système international. L’A. conclut en soulignant les conséquences stratégiques majeures que fait peser le programme nucléaire iranien sur un Moyen-Orient instable, où plusieurs acteurs entretiennent une forte méfiance réciproque, et les risques d’affaissement qui menacent un des piliers du système international, la non-prolifération.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Gilles Riaux. Thérèse Delpech, « L’Iran, la bombe et la démission des nations. Paris, Éditions Autrement, 2006,135 p. (coll. « CERI ») », Abstracta Iranica [En ligne], Volume 29 | 2008, document 365, mis en ligne le 15 septembre 2008, consulté le 17 janvier 2022. URL : http://journals.openedition.org/abstractairanica/32292 ; DOI : https://doi.org/10.4000/abstractairanica.32292

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search