Navigation – Plan du site

AccueilAbstracta IranicaVolume 2913. Sciences Politiques et Droit ...13.1. IranMehdi Khalaji. « The Last Marja. ...

13. Sciences Politiques et Droit (y compris la Révolution et la République Islamique)
13.1. Iran
372

Mehdi Khalaji. « The Last Marja. Sistani and the End of Traditionnal Authority in Shiism ». Policy Focus, The Washington Institute for Near East Policy, n°59, Septembre 2006.

Gilles Riaux

Entrées d’index

Rubriques :

13.1. Iran
Haut de page

Texte intégral

1Après une brève présentation de la nature du leadership religieux dans le chiisme, l’A. s’intéresse à l’ayatollah Ali Sistani en tant que marja‘. Sa vie est présentée comme l’exemple d’une carrière qui mène à une position des plus prestigieuses et puissantes dans la hiérarchie cléricale. Ainsi Sistani bénéficie d’une forte implantation en Iran grâce à ses instituts religieux tandis qu’à la tête de son séminaire à Najaf, il exerce une influence considérable sur l’Irak d’après Saddam Hosseyn. Sa conception du pouvoir politique se distingue fortement de celle développée par l’ayatollah Khomeyni puisque le clerc doit se contenter d’un rôle traditionnel et se garder d’un exercice direct du pouvoir.

2Ensuite l’A. se tourne vers l’Iran et décrit l’affaiblissement des fonctions religieuses et sociales du clergé chiite au profit d’une fonction essentiellement politique, liée à la fonction de Guide jurisconsulte, exercée par l’ayatollah Khomeyni, puis par son successeur Ali Khamenei. Cet affaiblissement est conforté par la politicisation des séminaires iraniens et l’injection de capitaux publics dans les réseaux économiques du clergé, que l’A. argumente avec des matériaux nouveaux, sans doute liés à son expérience personnelle dans ces institutions.

3A partir de cette démonstration, l’A. soutient qu’Ali Sistani se trouve être la dernière autorité traditionnelle chiite existant dans le monde et prévoit une disparition de la marja‘iyat. En Iran, cette « ère post-marja‘iyat » marque la perte d’autonomie du clergé par rapport à l’État, tandis qu’à l’extérieur du pays elle coïncide avec l’affermissement de l’autorité du Guide, monopolisant influence et autorité, sur les réseaux chiites du Moyen Orient.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Gilles Riaux, « Mehdi Khalaji. « The Last Marja. Sistani and the End of Traditionnal Authority in Shiism ». Policy Focus, The Washington Institute for Near East Policy, n°59, Septembre 2006. »Abstracta Iranica [En ligne], Volume 29 | 2008, document 372, mis en ligne le 15 septembre 2008, consulté le 16 juin 2024. URL : http://journals.openedition.org/abstractairanica/32432 ; DOI : https://doi.org/10.4000/abstractairanica.32432

Haut de page

Rédacteur

Gilles Riaux

Paris

Comptes rendus du même rédacteur

Haut de page

Droits d’auteur

Le texte et les autres éléments (illustrations, fichiers annexes importés), sont « Tous droits réservés », sauf mention contraire.

Haut de page
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search