Navigation – Plan du site

AccueilAbstracta IranicaVolume 2913. Sciences Politiques et Droit ...13.1. IranAzadeh Kian-Thiébaut. « Mahmoud A...

13. Sciences Politiques et Droit (y compris la Révolution et la République Islamique)
13.1. Iran
373

Azadeh Kian-Thiébaut. « Mahmoud Ahmadinejâd, la césure ». Outre – Terre. Revue française de géopolitique, 16, 2006, pp. 47-56.

Rédaction

Entrées d’index

Rubriques :

13.1. Iran
Haut de page

Texte intégral

1L’A. analyse les raisons qui ont conduit à l’élection de Mahmoud Ahmadinejâd à la présidence de la République et étudie son bilan économique et politique. Le soutien de plusieurs catégories de la population, notamment les démunis, les chômeurs, les petits et moyens fonctionnaires au candidat populiste Ahmadinejâd s’explique, selon l’A., par ses promesses d’améliorer le niveau de vie des laissés pour compte de la politique économique des précédents gouvernements, de promouvoir la méritocratie, d’assurer l’ascension sociale des enfants issus des classes défavorisées désormais hautement instruits et de lutter contre le népotisme de certains dirigeants islamiques. De plus, ce candidat était non clérical, jeune, instruit, d’origine modeste et défiait l’aristocratie cléricale et ses privilèges. Surtout, il exaltait à leurs yeux l’intérêt public, par opposition aux intérêts particuliers qu’était supposé défendre son rival Rafsandjâni ; or, précisément, seule la consolidation de l’État leur semble à même de réaliser la justice sociale, les chances de carrière à la méritocratie et les acquis du welfare. Pourtant, la base du nouveau président demeure hétérogène ; elle compte aussi des clercs extrémistes hostiles à la démocratie, de même qu’une partie des Gardiens de la révolution (pāsdārān) et des volontaires (basījī), qui aspirent aux valeurs islamistes prônées au début de la Révolution tout en revendiquant une part accrue des richesses pétrolières.

2L’A. souligne aussi que contrairement à son principal concurrent, qui, convaincu de l’emporter, s’est contenté d’une campagne minimale articulée exclusivement sur les moyens modernes de communication, Ahmadinejâd a investi tant les lieux d’expression de la société traditionnelle que ceux de la sociabilité moderne ; il a mobilisé aussi bien les réseaux de la religiosité populaire (mosquées, cérémonies) que les associations professionnelles musulmanes (ingénieurs, étudiants, enseignants, ouvriers). Cette double mobilisation dans deux milieux distincts – couches populaires et classes moyennes (son propre milieu) – l’a énormément servi. Ahmadinejâd s’est aussi emparé des aspirations populaires à une autre forme de gouvernance, plus proche du peuple – une promesse de la révolution, justement, oubliée par les dirigeants.

3Concernant le bilan économique du président iranien, l’A. précise que la politique d’Ahmadinejâd consiste dans l’augmentation du budget de l’État et la redistribution des excédents des revenus pétroliers. Mais les mesures ad hoc de cette politique sociale pérennisent justement une situation de pauvreté et d’inégalité. Quant au secteur privé, il continue à subir une concurrence déloyale du fait de la monopolisation croissante de l’économie à des fins politiques et clientélistes.

4Selon l’A., une bonne partie de l’opinion publique arabe a le sentiment qu’Ahmadinejâd, par ses diatribes anti-israéliennes et antiaméricaines, lave son honneur. De même, le président iranien peut tabler sur un large consensus dans son pays sur le droit de l’Iran à maîtriser la technologie du nucléaire civil, bien que les dirigeants divergent sur les moyens d’y parvenir : l’accès au nucléaire, tel est le nouveau slogan du nationalisme iranien. Rien d’étonnant à ce que la direction actuelle s’efforce de reléguer au second plan les problèmes politiques, économiques et sociaux du pays par une stratégie de relégitimation sur le nucléaire.

5L’A. conclut que le soutien apporté par le Guide au président a des limites puisque le premier a commencé à contrecarrer les excès du second dans les domaines économique et politique.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Rédaction, « Azadeh Kian-Thiébaut. « Mahmoud Ahmadinejâd, la césure ». Outre – Terre. Revue française de géopolitique, 16, 2006, pp. 47-56. »Abstracta Iranica [En ligne], Volume 29 | 2008, document 373, mis en ligne le 15 septembre 2008, consulté le 11 juillet 2024. URL : http://journals.openedition.org/abstractairanica/32452 ; DOI : https://doi.org/10.4000/abstractairanica.32452

Haut de page

Droits d’auteur

CC-BY-SA-4.0

Le texte seul est utilisable sous licence CC BY-SA 4.0. Les autres éléments (illustrations, fichiers annexes importés) sont « Tous droits réservés », sauf mention contraire.

Haut de page
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search