Navigation – Plan du site
126
Karen Radner

« A Median sanctuary at Bīt Ištar », in : G. B. Lanfranchi, M. Roaf, R. Rollinger, eds., Continuity of Empire (?) Assyria, Media, Persia. Padova, S.a.r.g.o.n. Editrice e Libreria, 2003, (History of the Ancient Near East / Monographs  V), pp. 119-130.

Compte-rendu réalisé par Barbara Kaim

Texte intégral

1L’A., reprenant ici une suggestion de David Stronach, propose d’identifier Bīt-Ištar, le toponyme attesté dans les inscriptions de Tiglath-pileser III et de Sargon II, avec le site de Ravan·ar, situé à 57 km au nord-ouest de Kermanshah, C’était à Bīt-Ištar, ville des Mèdes, que Tiglath-pileser III planta une flèche de fer devant une « namba’u »  source. Selon l’A. ce geste du roi dAssyrie suggère l’existence d’un sanctuaire de Ishtar dans la ville : hypothèse séduisante mais qui demande à être étayée par des arguments plus solides et une vérification sur le terrain.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Barbara Kaim. Karen Radner, « « A Median sanctuary at Bīt Ištar », in : G. B. Lanfranchi, M. Roaf, R. Rollinger, eds., Continuity of Empire (?) Assyria, Media, Persia. Padova, S.a.r.g.o.n. Editrice e Libreria, 2003, (History of the Ancient Near East / Monographs  V), pp. 119-130. », Abstracta Iranica [En ligne], Volume 26 | 2005, document 126, mis en ligne le 08 décembre 2005, consulté le 20 août 2019. URL : http://journals.openedition.org/abstractairanica/3379

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page