Navigation – Plan du site
24
Zülfü Selcan

Grammatik der Zaza-Sprache : Nord-Dialekt (Dersim-Dialekt). Berlin, Wissenschaft u. Technik Verlag, 1998, xiii- 730 p.

Compte-rendu réalisé par Vincent Hachard

Entrées d’index

Haut de page

Texte intégral

1Un heureux hasard fait que paraissent la même année deux ouvrages en allemand consacrés l’un et l’autre à une langue iranienne occidentale relativement négligée (en comparaison du kurde notamment), le zaza. Les deux livres sont complémentaires par leur approche. Celui de L. Paul est consacré principalement aux parlers méridionaux de Çermik (zaza Čermūg / Çêrmuge) et de Siverek (z. Sēwreg / Siverege) (pp. 3-161), mais fournit aussi une brève introduction aux variantes septentrionales (dialectes « alevis », dans le triangle Erzincan-Elazıǧ-Varto z. Erzingān / Erzıngan, Gimgin / Varto / Gımgım) et centrales (Palu, Bingöl, Kulp ; z. Pālī, Čewlīg, Pāsūr / Qulp), un choix de textes représentant chacune des zones dialectales, et un lexique zaza-allemand et allemand-zaza ; une bibliographie, des cartes et différents index complètent le travail. L’approche de l’A. s’inscrit clairement dans la tradition occidentale de dialectologie iranienne, ce qui se traduit entre autres par le type de transcription utilisée. La grammaire de Selcan est plus « militante », tout en étant parfaitement scientifique puisque si l’auteur, Zaza lui-même, s’est d’abord formé à Berlin comme ingénieur, il a, par intérêt pour sa langue, entrepris des études de linguistique générale et d’iranologie, qui ont finalement débouché sur une thèse dont ce livre est la version publiée. Contrairement à la grammaire précédente, celle-ci est fondamentalement centrée sur le dialecte septentrional du Dersim, dont une description très complète (phonologie, morphophonologie, morphologie et syntaxe) est fournie (pp. 137-693), mais cette fois-ci, sans textes ni lexique ; en introduction, on trouve également une très intéressante discussion sur le concept de langue « zaza », dont l’identité par rapport au kurde (kurmandji, notamment) est clairement affirmée, avec une revue critique de la positions des différents sur ce point depuis Evliya Çelebi (1650) et Peter Lerch (1856) jusqu’à L. Paul (1994), en passant par O. Mann, C. Bartholomae, A. Christensen, D. N. MacKenzie, R. L. Cabolov et T. L. Todd (pp. 5-122). Comme précédemment, bibliographie, index et cartes l’enrichissent utilement. La langue est notée ici, non en transcription iranologique, mais, tout aussi rigoureusement, à l’aide de l’orthographe latine utilisée aussi pour le kurmandji. Au total, deux grammaires très recommandables dans un secteur où elles n’abondaient pas jusqu’à présent. [Ce compte rendu concerne également le n° 23]

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Vincent Hachard. Zülfü Selcan, « Grammatik der Zaza-Sprache : Nord-Dialekt (Dersim-Dialekt). Berlin, Wissenschaft u. Technik Verlag, 1998, xiii- 730 p. », Abstracta Iranica [En ligne], Volume 24 | 2003, document 24, mis en ligne le 05 janvier 2010, consulté le 18 avril 2019. URL : http://journals.openedition.org/abstractairanica/34210

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page