Navigation – Plan du site
33
G. R. Tsetskhladze

s.v. « Georgia. iii. Iranian elements in Georgian Art and Archaeology ». Eir X, 5, pp. 470-480.

Compte-rendu réalisé par Rémy Boucharlat

Entrées d’index

Rubriques :

3.0. Généralités
Haut de page

Texte intégral

1Il faut préciser que cet article traite des éléments comparables entre la Géorgie et le NO de l’Iran jusqu’au 4e s. de notre ère seulement, car selon l’A. « Iranian elements in ancient Georgian art and archaeology gradually ceased from the 4th century C.E. when Christianity became the official religion of the Georgian states » (p. 479). Un tel constat surprend lorsque l’on connaît la politique des Sassanides puis des différentes dynasties persanes disputant la Géorgie à Byzance d’abord, aux Ottomans ensuite. De gré ou de force, les Géorgiens ont souvent vu les Iraniens jusqu’au 18e s., et la présence de ces derniers a dû laisser des traces.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Rémy Boucharlat. G. R. Tsetskhladze, « s.v. « Georgia. iii. Iranian elements in Georgian Art and Archaeology ». Eir X, 5, pp. 470-480. », Abstracta Iranica [En ligne], Volume 24 | 2003, document 33, mis en ligne le 05 janvier 2010, consulté le 19 avril 2019. URL : http://journals.openedition.org/abstractairanica/34233

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page