Navigation – Plan du site
51
Paul Bernard et Hajime Inagaki

« Un torque achéménide avec une inscription grecque au Musée Miho (Japon) ». CRAIBL, (nov.-déc. 2000, [2001]), Paris, pp. 1371-1437.

Compte-rendu réalisé par Rémy Boucharlat

Texte intégral

1Étude très fouillée d’un bijou unique de provenance totalement inconnue (achat sur le marché des antiquités, en même temps qu’une paire de bracelets à bouquetins ailés). Par la forme du torque et par la présence du pectoral pendentif, l’A. y voit un objet « entre la Perse achéménide et l’Égypte », production d’Égyptiens travaillant pour le Grand Roi hors d’Égypte. L’iconographie est orientale, achéménide, portant des traces d’influence grecque. P.B. est tenté d’attribuer cet objet au même atelier que celui qui aurait produit plusieurs bijoux de l’unique tombe princière de Suse, atelier qui pourrait être dans cette ville même. Œuvre du 4e s., ce bijou a reçu, sans doute vers la fin de ce même siècle, une courte inscription en grec qui en donne le poids, indiquant peut-être son enregistrement dans une trésorerie. En dépit de son origine inconnue, ce torque est une pièce importante à verser au dossier de l’art achéménide, compris comme la production d’objets dans l’empire, par des artisans divers travaillant éventuellement loin de chez eux, pour le roi ou des nobles.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Rémy Boucharlat. Paul Bernard et Hajime Inagaki, « « Un torque achéménide avec une inscription grecque au Musée Miho (Japon) ». CRAIBL, (nov.-déc. 2000, [2001]), Paris, pp. 1371-1437. », Abstracta Iranica [En ligne], Volume 24 | 2003, document 51, mis en ligne le 05 janvier 2010, consulté le 18 avril 2019. URL : http://journals.openedition.org/abstractairanica/34277

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page