Navigation – Plan du site
64
Oliver Hampe

« Das Okapi von Persepolis – erstes Dokument von Okapia johnstoni (Artiodactyla : Giraffidae) ». Archäologische Mitteilungen aus Iran und Turan, Band 33, 2001, pp. 203-218.

Compte-rendu réalisé par Jean-Pierre Digard

Texte intégral

1Le problème traité ici est celui de l’identification zoologique de l’okapi représenté sur un bas-relief de Persépolis (escaliers de l’Apadana) amené en présent au Grand Roi par des Nubiens. En dépit de l’excellence de cette représentation, cet animal est confondu avec un bovin par certains commentateurs, avec une girafe par d’autres. Selon l’A., il s’agirait en fait d’une sous-espèce ou d’une variété éthiopienne aujourd’hui disparue de l’espèce Okapia johnstoni (découverte en 1901 au Congo belge et aujourd’hui en danger d’extinction) dont l’habitat naturel était contigu aux marches occidentales de l’empire achéménide. Ce point de vue exclusivement phylogénétique et taxonomique laisse entièrement de côté – et c’est dommage – la question de la domestication de l’okapi entre Afrique de l’Est et Moyen-Orient vers 500 av. notre ère (l’okapi de Persépolis est en effet représenté muni d’un licol et tenu en longe, ce qui témoigne, pour le moins, d’un bon niveau d’apprivoisement).

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Jean-Pierre Digard. Oliver Hampe, « « Das Okapi von Persepolis – erstes Dokument von Okapia johnstoni (Artiodactyla : Giraffidae) ». Archäologische Mitteilungen aus Iran und Turan, Band 33, 2001, pp. 203-218. », Abstracta Iranica [En ligne], Volume 24 | 2003, document 64, mis en ligne le 05 janvier 2010, consulté le 18 avril 2019. URL : http://journals.openedition.org/abstractairanica/34300

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page