Skip to navigation – Site map

HomeAbstracta IranicaVolume 243. Histoire, Art et Archéologie, ...3.2. Ouest de l’Iran3.2.2. Pré-Achéménides et Achémén...Shahrokh Razmjou. « Des traces de...

3. Histoire, Art et Archéologie, Période pré-Islamique
3.2. Ouest de l’Iran
3.2.2. Pré-Achéménides et Achéménides
76

Shahrokh Razmjou. « Des traces de la déesse Spenta Armaiti à Persépolis. Et proposition pour une nouvelle lecture d’un logogramme élamite ». St. Ir. 30, 1, (2001), pp. 7-15

Rémy Boucharlat

Full text

1Version remaniée de l’article de l’A. dans Majalle-ye bāstān-šenāsī va tārīḫ (12, 1-2). L’A. démontre de façon convaincante que derrière la déesse nommée Išpandarmattiš dans l’élamite achéménide des tablettes de Persépolis se cache l’iranienne Spenta Ārmaiti. Les six occurrences de ce nom, dans quatre cas accompagné du nom de Mithra, ont trait à la remise de rations à un prêtre, un mage pour célébrer une cérémonie en un lieu dont nous ignorons encore tout.

Top of page

References

Electronic reference

Rémy Boucharlat, “Shahrokh Razmjou. « Des traces de la déesse Spenta Armaiti à Persépolis. Et proposition pour une nouvelle lecture d’un logogramme élamite ». St. Ir. 30, 1, (2001), pp. 7-15”Abstracta Iranica [Online], Volume 24 | 2003, document 76, Online since 05 January 2010, connection on 20 June 2024. URL: http://journals.openedition.org/abstractairanica/34336; DOI: https://doi.org/10.4000/abstractairanica.34336

Top of page

Copyright

The text and other elements (illustrations, imported files) are “All rights reserved”, unless otherwise stated.

Top of page
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search