Navigation – Plan du site
146
Rémy Boucharlat

« Le Zendan de Pasargades : de la tour ‘solitaire’ à un ensemble architectural. Données archéologiques récentes », in : W. Henkelman& A. Kuhrt, eds, A Persian Perspective, Essays in memory of Heleen Sancisi-Weerdenburg. Leiden, 2003, (Achaemenid History XIII), pp. 79-99.

Compte-rendu réalisé par Barbara Kaim

Texte intégral

1Depuis longtemps la fonction de Zendan-i Solaiman, la tour de Pasargades, inspire l’imagination des chercheurs. Les prospections géophysiques menées en 1999 par la mission franco-iranienne ont révélé que même si la tour reste une construction indépendante, elle n’est pas isolée mais appartient à un grand ensemble architectural. Cette nouvelle image de la tour conduit à reconsidérer sa destination. Pourtant il est évident que nous possédons encore peu des données pour une interprétation sûre. Aucune des hypothèses avancées jusqu’ici (temple, temple du feu, dépôt des insignes royaux, lieu de couronnement) ne peut être totalement écartée, sauf celle d’une tombe, eu égard à la position isolée de la tour. En ce qui concerne l’hypothèse du lieu de couronnement, disposons-nous d’une seule indication confirmant qu’il puisse être un lieu élevé ?

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Barbara Kaim. Rémy Boucharlat, « « Le Zendan de Pasargades : de la tour ‘solitaire’ à un ensemble architectural. Données archéologiques récentes », in : W. Henkelman& A. Kuhrt, eds, A Persian Perspective, Essays in memory of Heleen Sancisi-Weerdenburg. Leiden, 2003, (Achaemenid History XIII), pp. 79-99. », Abstracta Iranica [En ligne], Volume 26 | 2005, document 146, mis en ligne le 08 décembre 2005, consulté le 20 juin 2019. URL : http://journals.openedition.org/abstractairanica/3442

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page