Navigation – Plan du site
122
Nobuaki Kondo

« La propriété privée et les vaqfs de Manuchehr Khan Mo’tamad al-dowle » (en japonais). The Toyoshi-Kenkyu, vol. LX-1, 2001.

Compte-rendu réalisé par Masahi Haneda

Entrées d’index

Haut de page

Texte intégral

1Cet article important et novateur ouvre de larges perspectives dans le domaine des études iraniennes. Il s’agit d’une étude sur l’arrière-plan socio-économique d’une des plus impor­tantes figures politico-militaires de la première moitié du 19e s. : Manūčehr Ḫān Moʽtamed al-Dowle. Kondo a découvert nombre de documents dans les archives du Palais Golestan, dans celles de l’Organisme des vaqf (Bāygānī-ye markazī-ye sāzmān-e awqāf ), dans des bibliothèques de Téhéran et dans les provinces, etc... et les a utilisés systématiquement pour sa discussion. Il a eu aussi recours aux sources publiées, telles que le recensement des bâtiments à Téhéran en 1269/1852-3.

2Il a réuni de la sorte une information riche, solide et détaillée sur les biens considérables d’un homme d’État, arménien converti à l’Islam, qui commença sa carrière en tant que modeste eunuque de Fatḥ ʽAlī Šāh.

3Kondo a établi une liste des propriétés foncières de Manūčehr Ḫān qui permet de constater qu’elles étaient réparties dans plusieurs provinces. La proportion des propriétés constituées en vaqf était relativement modeste. Outre cela, Manūčehr Ḫān possédait aussi d’importantes richesses en argent, bijoux, etc.

4Kondo mentionne également le sort d’une partie des propriétés après la mort de Manūčehr Ḫān et montre la limite de la validité des documents juridiques authentifiés par les ulémas. En effet, l’État qājār confisqua non seulement la plupart des biens privés du défunt, mais aussi une partie de la propriété constituée en vaqf, et ce malgré l’existence des documents juridiques et la protestation des successeurs légaux.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Masahi Haneda. Nobuaki Kondo, « « La propriété privée et les vaqfs de Manuchehr Khan Mo’tamad al-dowle » (en japonais). The Toyoshi-Kenkyu, vol. LX-1, 2001. », Abstracta Iranica [En ligne], Volume 24 | 2003, document 122, mis en ligne le 05 janvier 2010, consulté le 20 avril 2019. URL : http://journals.openedition.org/abstractairanica/34421

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page