Navigation – Plan du site
170
ʽAlī-Akbar Afrāsiyābpūr

Zībā’ī-parastī dar eslām-e ʽerfānī. Tehrān, Ṭahūrī, 1380, 509 p.

Compte-rendu réalisé par Ève Feuillebois-Piérunek

Entrées d’index

Rubriques :

8. Soufisme
Haut de page

Texte intégral

1Les deux premières parties sont introductives. Dans la première, l’auteur s’interroge d’abord sur la notion de beauté et d’esthétique en général et en particulier dans l’Iran et la Grèce antiques, ainsi que dans le Coran. Il s’efforce d’expliciter le lien entre amour et beauté. La deuxième partie est consacrée à une brève présentation du soufisme et de l’« Ecole de la beauté », comme l’appelle l’auteur, concept beaucoup plus large que le šāhed-bāzī, ou que le courant des « Fidèles d’amour », appellation chère à Corbin. Dans la troisième partie, il analyse les principales thèses de cette école : l’amour entre la créature et le Créateur, l’homme comme la plus belle théophanie divine, le naẓar-bāzī, l’amour udhrite, le samāʽ, les récits exemplaires. La quatrième partie, la plus longue, présente brièvement 28 personnalités supposées appartenir à cette école : Abū Hulmān, A. Ġazzālī, ʽAyn al-Quḍāt Hamadānī, Rūzbehān, les poètes Sanā’ī, ʽAṭṭār, ʽErāqī, Mowlavī, et Ḥāfeẓ, mais aussi Ibn ʽArabī, Mullā Ṣadrā et l’Imam Khomeyni ! Il y évidemment d’énormes différences dans le traitement de l’amour chez ces différents auteurs, et les inclure pêle-mêle dans une même catégorie prête à confusion, même si les différentes notices rendent plus ou moins compte de cette diversité. Une conclusion soulignant ce point eût été la bienvenue.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Ève Feuillebois-Piérunek. ʽAlī-Akbar Afrāsiyābpūr, « Zībā’ī-parastī dar eslām-e ʽerfānī. Tehrān, Ṭahūrī, 1380, 509 p. », Abstracta Iranica [En ligne], Volume 24 | 2003, document 170, mis en ligne le 05 janvier 2010, consulté le 26 avril 2019. URL : http://journals.openedition.org/abstractairanica/34509

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page