Navigation – Plan du site
179
ʽÂref Nowshâhî

Ahvâl va sokhanân-e Khwâje ‘Obeyd-ollàh Ahrâr (806 tā 985 q.), moshtamal bar Malfûzât-e Ahrâr be tahrîr-e Mîr ‘Abd ol-Avval Nîshâbûrî, Malfûzât-e Ahrâr (majmû‘e-ye dîgar), Raqa‘ât-e Ahrâr, Khawâreq-e âdâb-e Ahrâr ta’lîf-e Mowlânâ Sheykh. Téhéran, Markaz-e nashr-e dâneshgâhî, 1380[/2001], x-846 p., plusieurs index. [Vie et propos de Khwâja ‘Ubayd-Allàh Ahrâr (806-985 h.q.), composé des Paroles d’Ahrâr dans la rédaction de Mîr ‘Abd al-Awwal Nîshâbûrî, des Paroles d’Ahrâr (autre recueil), des Epîtres d’Ahrâr, et des Prodiges d’Ahrâr par Mawlânâ Shaykh]

Compte-rendu réalisé par Stéphane A. Dudoignon

Entrées d’index

Rubriques :

8. Soufisme
Haut de page

Texte intégral

1Qui était Ahrâr ? Telle est la question à laquelle le présent ouvrage tente d’apporter une réponse. Cette somme s’arrête, en particulier, sur quelques-unes des principales sources documentant la vie du premier grand diffuseur de la Naqshbandiyya en Asie Centrale, Khwâja ‘Ubayd-Allàh Ahrâr (m. 1490). Elle s’ouvre sur une présentation des principaux biographes de ce dernier et de leurs œuvres respectives, non sans ménager une place aux témoignages de contemporains. L’ouvrage se poursuit avec une biographie du saint personnage, qui établit l’apport des sources évoquées sur les aspects les plus divers de son existence : ses origines sociales, son éducation, ses rencontres avec les grands mystiques du temps, son enseignement, sa postérité, etc. On aborde ensuite l’apport spécifique de trois des sources utilisées dans le présent ouvrage, un soin particulier étant apporté à la mise en perspective des différentes versions manuscrites ou éditées visitées par l’auteur. Un ouvrage qui, nous n’en doutons pas, apporte une très utile contribution au développement actuel des études sur les grandes voies mystiques en Asie Centrale.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Stéphane A. Dudoignon. ʽÂref Nowshâhî, « Ahvâl va sokhanân-e Khwâje ‘Obeyd-ollàh Ahrâr (806 tā 985 q.), moshtamal bar Malfûzât-e Ahrâr be tahrîr-e Mîr ‘Abd ol-Avval Nîshâbûrî, Malfûzât-e Ahrâr (majmû‘e-ye dîgar), Raqa‘ât-e Ahrâr, Khawâreq-e âdâb-e Ahrâr ta’lîf-e Mowlânâ Sheykh. Téhéran, Markaz-e nashr-e dâneshgâhî, 1380[/2001], x-846 p., plusieurs index. [Vie et propos de Khwâja ‘Ubayd-Allàh Ahrâr (806-985 h.q.), composé des Paroles d’Ahrâr dans la rédaction de Mîr ‘Abd al-Awwal Nîshâbûrî, des Paroles d’Ahrâr (autre recueil), des Epîtres d’Ahrâr, et des Prodiges d’Ahrâr par Mawlânâ Shaykh] », Abstracta Iranica [En ligne], Volume 24 | 2003, document 179, mis en ligne le 05 janvier 2010, consulté le 20 avril 2019. URL : http://journals.openedition.org/abstractairanica/34548

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page