Navigation – Plan du site
188
D. Jaquart

« De l’arabe au moyen français, en passant par le latin : Le livre de Albubeth », in : M. Folkerts & R. Lorch, eds., Sic itur ad astra. Studien zur Geschichte der Mathematik und Naturwissenschaften. Festschrift für des Arabisten Paul Kunitzsch zum 70. Geburtstag. Wiesbaden, Harrassowitz, 2000, pp. 285-303.

Compte-rendu réalisé par Živa Vesel

Entrées d’index

Auteurs mentionnés :

M. Folkerts, R. Lorch
Haut de page

Texte intégral

1La fortune du Kitāb al-Manṣūrī de Moḥammad ibn Zakariyyā al-Rāzī à travers deux versions manuscrites (Bibliothèque nationale de France) de sa traduction en français (ca. 14e-16e s.) et la mise en lumière des mécanismes d’adaptation, courants dans le passage de la langue savante en vernaculaire. Par la même occasion, l’auteur, spécialiste de la médecine arabe dans l’Occident latin, fait le point sur les traductions latines du Manṣūrī et reproduit en annexe quelques passages du texte latin, les deux versions françaises en regard.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Živa Vesel. D. Jaquart, « « De l’arabe au moyen français, en passant par le latin : Le livre de Albubeth », in : M. Folkerts & R. Lorch, eds., Sic itur ad astra. Studien zur Geschichte der Mathematik und Naturwissenschaften. Festschrift für des Arabisten Paul Kunitzsch zum 70. Geburtstag. Wiesbaden, Harrassowitz, 2000, pp. 285-303. », Abstracta Iranica [En ligne], Volume 24 | 2003, document 188, mis en ligne le 05 janvier 2010, consulté le 23 août 2019. URL : http://journals.openedition.org/abstractairanica/34574

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page