Navigation – Plan du site
206
Naṣrollāh Pūrjavādī

« Nardebān-e maʽrefat. Ḫodā-šenāsī az rāh-e dāstān-hā-ye zabān-e ālī ». Našr-e Dāneš, 18, 3 (1380/2001), pp. 9-19.

Compte-rendu réalisé par Ève Feuillebois-Piérunek

Texte intégral

1Comment parvenir à Dieu est l’une des questions les plus discutées en mystique musulmane. La réponse est souvent présentée sous la forme d’une progression d’étape en étape, ou d’un voyage-retour à l’origine. Zabān-e ḥāl est un procédé de la littérature persane classique qui consiste à attribuer le discours du poète à une autre être animé ou inanimé, à un élément de la conscience humaine (cœur, intellect) ou à un concept (mort, vie, chance, amour). Il est très répandu au 7e et 8e s. dans toutes les formes poétiques. N. Pūrjavādī étudie ici quatre traités qui utilisent ce procédé : l’histoire des fourmis rapportée par Moammad Ġazzālī dans Kīmiyā-ye saʽādat et Iḥyā’ ʽulūm al-dīn, Raḥīq al-taḥqīq de Mobārakšāh Ġūrī (m. 602), Selk al-sulūk de Ḍiyā Naḫšabī (m. 751), et le Matnavī de Jalāl al-Dīn ʽAtīqī Tabrīzī (m. 741). Le retour aux origines est illustré par la recherche de Celui qui a écrit quelques mots sur un bout de papier, recherche qui passe par l’interrogatoire du papier, de l’encre, de la plume, de la main, etc.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Ève Feuillebois-Piérunek. Naṣrollāh Pūrjavādī, « « Nardebān-e maʽrefat. Ḫodā-šenāsī az rāh-e dāstān-hā-ye zabān-e ālī ». Našr-e Dāneš, 18, 3 (1380/2001), pp. 9-19. », Abstracta Iranica [En ligne], Volume 24 | 2003, document 206, mis en ligne le 05 janvier 2010, consulté le 25 avril 2019. URL : http://journals.openedition.org/abstractairanica/34621

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page