Navigation – Plan du site
207
Ḫvāje Masʽūd Qomī

Šams va Qamar, be enḍemām-e Monāẓere-ye Tīġ va qalam va gozīde-ye ašʽār-e Ḫvāje Masʽūd Qomī. Éd. par Seyyed ʽAlī Āl-e Dāvūd, Tehrān, Ferdows, 1380/2001, 256 p. [Dāstān-hā-ye ʽāšeqāne-ye adabiyyāt-e fārsī, 3].

Compte-rendu réalisé par Ève Feuillebois-Piérunek

Entrées d’index

Auteurs mentionnés :

Seyyed ʽAlī Āl-e Dāvūd
Haut de page

Texte intégral

1vāje Masʽūd Qomī (m. 890) vécut à Qom et à Tabrīz avant d’émigrer à Hérat où il se mit au service d’Amīr ʽAlīšīr Navā’ī. Il composa les matnavī-s romantiques Yūsof va Zoleyḫā (voir c.r. n° 208) et Šams va Qamar, ainsi qu’une monāẓere intitulée Tīġ va qalam, un Dīvān et une histoire versifiée du règne de Ḥoseyn Bāyqarā, qui n’est pas parvenue jusqu’à nous. Āl-e Dāvūd a donc édité la totalité des œuvres de ce poète.

2Šams va Qamar (pp. 45-140) est un récit mi-épique mi-romantique qui narre les amours de Qamar, princesse syrienne, avec Šams qu’elle aperçut en rêve, ainsi que les combats qui opposent Šams au roi injuste de l’Hindoustan, Keyvān, et qui se clôt sur la mort du héros. On ne connaît pas l’origine de cette histoire. L’édition a été réalisée à partir d’un seul manuscrit très endommagé (Bibliothèque Ganj Baḫš à Islamabad, daté 1569), ce qui a entraîné des erreurs de lecture que relève M. Moṣṭafā Ḏākerī (Našr-e Dāneš, 18, 4 (1380/2002), pp. 56-57).

3Tīġ va qalam (pp. 143-211) fut composé en 1463 sous le titre de Maḫzan-e maʽānī. Avant Masʽūd Qomī, Ḫvājū Kermānī avait rédigé un matnavī du même nom, qui s’est perdu. L’édition est faite à partir de six manuscrits dont le principal n’a été copié que trois ans après la mort de l’auteur.

4Le Dīvān (pp. 213-241) ne comporte que 47 ġazal-s, et les manuscrits de Ketābḫāne-ye Markazī et de l’Université d’Istanbul forment la base de l’édition.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Ève Feuillebois-Piérunek. Ḫvāje Masʽūd Qomī, « Šams va Qamar, be enḍemām-e Monāẓere-ye Tīġ va qalam va gozīde-ye ašʽār-e Ḫvāje Masʽūd Qomī. Éd. par Seyyed ʽAlī Āl-e Dāvūd, Tehrān, Ferdows, 1380/2001, 256 p. [Dāstān-hā-ye ʽāšeqāne-ye adabiyyāt-e fārsī, 3]. », Abstracta Iranica [En ligne], Volume 24 | 2003, document 207, mis en ligne le 05 janvier 2010, consulté le 23 avril 2019. URL : http://journals.openedition.org/abstractairanica/34622

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page