Navigation – Plan du site
209
Moḥammad-Reḍā Šafīʽī Kadkanī

« Jamāl-šenāsī-ye qaṣīde-ye pārsī ». Boḫārā, n° 18, (ḫordād-tīr 1380/2001), pp. 236-240. [Esthétique de la qaṣīde persane]

Compte-rendu réalisé par Christophe Balaÿ

Texte intégral

1Šafīʽī Kadkanī, poète et critique littéraire, se penche ici sur le destin du genre de la qaṣīde. Il part du constat selon lequel l’ignorance des règles rigoureuses de ce genre ancien empêche toute production contemporaine de qualité. Remontant aux origines du genre et à son apogée aux 5e et 6e siècles de l’hégire, l’A. parcourt les œuvres des grands panégyristes de ces siècles d’or : Farroḫī, ʽOnṣorī, Manūčehrī... Il insiste sur un point particulièrement intéressant, touchant au genre de la qaṣīde : sa grande faculté d’exprimer la révolte et la contestation. On trouve chez le poète Sanā’ī la plus vive et la plus acerbe des critiques sociales de son époque.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Christophe Balaÿ. Moḥammad-Reḍā Šafīʽī Kadkanī, « « Jamāl-šenāsī-ye qaṣīde-ye pārsī ». Boḫārā, n° 18, (ḫordād-tīr 1380/2001), pp. 236-240. [Esthétique de la qaṣīde persane] », Abstracta Iranica [En ligne], Volume 24 | 2003, document 209, mis en ligne le 05 janvier 2010, consulté le 26 avril 2019. URL : http://journals.openedition.org/abstractairanica/34627

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page