Navigation – Plan du site
223
Parvīz Aḏkā’ī

« Naṣrī Hamadānī ». Čīstā, n° 18, 8-9, (2001), série 178-179, pp. 605-628.

Compte-rendu réalisé par Christophe Balaÿ

Entrées d’index

Haut de page

Texte intégral

1Le nom de Naṣrī-Hamadānī, Āqā Šeyḫ Mūsā Dastjerdī (1260-1332/1881-1953) est lié à la fois à l’histoire d’Hamadān, au début du siècle, à celle de la Mašrūṭiyyat, à laquelle il participa activement comme intellectuel et journaliste et à celle de la littérature persane moderne, puisqu’il fut l’auteur d’un des premiers romans historiques (l’autre étant Šams va Ṭoġrā de Moḥammad-Bāqer Mīrzā Ḫosravī Kermānī) : ʽEšq va salṭanat yā Tārīḫ-e ġeyrat, qui fut écrit avant la première guerre mondiale mais ne parut, faute d’éditeur, qu’après la guerre, en 1919. Šeyḫ Mūsā Naṣrī est une des figures brillantes de son époque ; de formation religieuse, il n’entre pas cependant dans le clergé et unit son destin à celui de la révolution constitutionnelle et des mouvements libertaires. Directeur du lycée Noṣrat d’Hamadān, Président des Académies d’Hamadān et de Kermanšāh pendant de longues années, il a eu une grande carrière de savant érudit, de lettré, de mathématicien. Il a connu E. G. Browne qui le cite dans son histoire de la littérature (vol. IV). Cette belle carrière s’est terminée à Téhéran en 1953. On trouvera, outre Browne, chez Āriyanpūr, Balaÿ, Sepānlū et bien d’autres auteurs ainsi que dans la revue Armaġān, de nombreux détails sur la vie et l’œuvre de Naṣrī Hamadānī.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Christophe Balaÿ. Parvīz Aḏkā’ī, « « Naṣrī Hamadānī ». Čīstā, n° 18, 8-9, (2001), série 178-179, pp. 605-628. », Abstracta Iranica [En ligne], Volume 24 | 2003, document 223, mis en ligne le 05 janvier 2010, consulté le 18 août 2019. URL : http://journals.openedition.org/abstractairanica/34658

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page