Navigation – Plan du site
158
R. Gyselen

« Les grands Feux de l’empire sassanide : quelques témoignages sigillographiques », in : C. G. Cereti, M. Maggi and E. Provasi, eds., Religious themes and texts in pre-Islamic Iran and Central Asia. Studies in honour of Professor Gherardo Gnoli on the occasion of his 65th birthday on 6th December 2002. Wiesbaden, Dr. Ludwig Reichert Verlag, 2003, pp. 131-138 et pl. 4. (Beiträge zur Iranistik, 24).

Compte-rendu réalisé par Frantz Grenet

Texte intégral

1Après avoir dégagé les principes qui permettent de répartir l’emploi du mot ādur comme désignation d’un Feu ou comme simple élément de nom personnel, l’article rassemble les témoignages relatifs à ceux des Feux qui sont nommés, à savoir les trois grands Feux fonctionnels (Ādur Gušnasp, Ādur Farnbag et Ādur Burzēn-Mihr), auxquels pourrait s’ajouter le Feu de Karkōy au Sistān dont on propose de lire le nom sur un exemplaire unique. Un sceau invoquant l’Ādur Burzēn-Mihr porte l’image de deux chevaux ailés, que l’A. met en rapport avec la fonction de maître de la cavalerie exercée par le possesseur du sceau. Le caractère surnaturel des chevaux inviterait plutôt à y reconnaître (bien qu’ils convergent au lieu de diverger) une version « elliptique » du char de Mithra, dont il existe deux autres exemples bien avérés (sceau BM 119776 du British Museum, relief funéraire sino-sogdien de Wirkak publié dans St. Ir. 33, 2004, pp. 273-284). Si tel est bien le cas, on tiendrait un argument important pour reconnaître dans le nom de l’Ādur Burzēn-Mihr celui de la divinité originellement titulaire du Feu (« Mithra l’élevé / l’exalté »), plutôt que celui d’un hypothétique fondateur comme l’a proposé Mary Boyce.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Frantz Grenet. R. Gyselen, « « Les grands Feux de l’empire sassanide : quelques témoignages sigillographiques », in : C. G. Cereti, M. Maggi and E. Provasi, eds., Religious themes and texts in pre-Islamic Iran and Central Asia. Studies in honour of Professor Gherardo Gnoli on the occasion of his 65th birthday on 6th December 2002. Wiesbaden, Dr. Ludwig Reichert Verlag, 2003, pp. 131-138 et pl. 4. (Beiträge zur Iranistik, 24). », Abstracta Iranica [En ligne], Volume 26 | 2005, document 158, mis en ligne le 08 décembre 2005, consulté le 22 août 2019. URL : http://journals.openedition.org/abstractairanica/3466

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page