Navigation – Plan du site
227
Yūsof ʽAlīḫānī

Nasl-e sevvom, dāstān-nevīsī-ye emrūz. Tehrān, Našr-e Markaz, 1380/2001, 271 p. [La troisième génération, le récit contemporain]

Compte-rendu réalisé par Christophe Balaÿ

Entrées d’index

Haut de page

Texte intégral

1Série d’entretiens avec quelques-uns des plus brillants auteurs de la « troisième » génération des prosateurs persans modernes ; c’est-à-dire la génération post-révolutionnaire. Certes, tout choix est subjectif et partial, mais on peut dire, en tout état de cause, que les dix écrivains retenus par Yūsof ʽAlīḫānī sont incontestables par la qualité de leur prose et le rôle qu’ils jouent dans le milieu littéraire post-révolutionnaire. Il faut immédiatement ajouter qu’il y a fort peu d’écrivains de la « diaspora » parmi la liste et fort peu de femmes : deux seulement. Toutefois, il faut dire aussi qu’il n’est pas dans l’intention de l’A. de présenter dans son ensemble cette troisième génération mais plutôt d’interroger parmi elle quelques représentants qualifiés pour répondre à une série de questions de critique littéraire qui visent à construire une image plus précise de l’évolution de la prose persane contemporaine : les thèmes évoqués tournent autour du rapport à la tradition littéraire, à la modernité et la post-modernité, les traits caractéristiques permettant de définir chacune des trois générations de 1920 à 2000, la question de l’exil, celle du mysticisme et de son influence sur la prose moderne ; la question du « genre » dans l’écriture narrative et la rivalité entre les deux genres majeurs, le roman et la nouvelle. Chacun des dix auteurs répond à ces questions ; pour chacun une photo, une date de naissance et une brève bibliographie de son œuvre aident à le situer. Ces écrivains sont dans l’ordre : Farḫonde Āqā’ī, Bīžan Bījārī, Reḍā Jowlā’ī, Amīr-Ḥasan Čeheltan, Abū Torāb Ḫosravī, Ferešte Sārī, Moḥammad-Reḍā Ṣafdarī, Manṣūr Kūšān, Moḥammad Moḥammad-ʽAlī, Šahriyār Mandanīpūr.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Christophe Balaÿ. Yūsof ʽAlīḫānī, « Nasl-e sevvom, dāstān-nevīsī-ye emrūz. Tehrān, Našr-e Markaz, 1380/2001, 271 p. [La troisième génération, le récit contemporain] », Abstracta Iranica [En ligne], Volume 24 | 2003, document 227, mis en ligne le 05 janvier 2010, consulté le 23 avril 2019. URL : http://journals.openedition.org/abstractairanica/34668

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page