Navigation – Plan du site
229
Kasrā ʽAnqā’ī

« Hanūz mītavānīm az Nīmā-ye bozorg dars begīrīm ». (Entretiens avec Māndānā Nīkjū), Kelk, n° 123, (1380/2001), pp. 18-23. [Nous pouvons encore apprendre les leçons de Nīmā]

Compte-rendu réalisé par Christophe Balaÿ

Entrées d’index

Auteurs mentionnés :

Māndānā Nīkjū
Haut de page

Texte intégral

1À l’occasion de la parution de son ultime recueil de poèmes (le huitième, en six langues : persan, anglais, arabe, allemand, kurde, français) intitulé Sorūd-e pāyān-e qarn (Chant pour la fin du siècle), Māndānā Nīkjū s’entretient avec le poète sur ce dernier livre étonnant mais aussi plus largement sur la conception que se fait ʽAnqā’ī de l’évolution de la poésie persane contemporaine comme de la place qu’il pense y occuper lui-même. Principalement, il s’attache avec ténacité à la question du sens ; la quête du sens est selon lui la libération ultime du langage poétique. Sans rejeter le travail des formes, il opte plus volontiers pour une dialectique de l’un et l’autre, comme base de l’équilibre esthétique.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Christophe Balaÿ. Kasrā ʽAnqā’ī, « « Hanūz mītavānīm az Nīmā-ye bozorg dars begīrīm ». (Entretiens avec Māndānā Nīkjū), Kelk, n° 123, (1380/2001), pp. 18-23. [Nous pouvons encore apprendre les leçons de Nīmā] », Abstracta Iranica [En ligne], Volume 24 | 2003, document 229, mis en ligne le 05 janvier 2010, consulté le 19 avril 2019. URL : http://journals.openedition.org/abstractairanica/34673

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page