Navigation – Plan du site
255
Ṣādeq Hedāyat

Sag-e velgard. Éd. et int. Moḥammad Bahārlū, Tehrān, Našr-e Qaṭre, 1380/2001 (1ère éd. 1999), 166 p.

Compte-rendu réalisé par Christophe Balaÿ

Entrées d’index

Auteurs mentionnés :

Moḥammad Bahārlū
Haut de page

Texte intégral

1Cette réédition déjà ancienne, oubliée d’Abs. Ir., est mentionnée ici pour l’introduction de Moḥammad Bahārlū « Zībā’ī-šenāsī-ye tanhā’ī ». L’A. y analyse les huit récits de ce recueil qui fut le dernier publié par Hedāyat (1942). La rédaction de ces nouvelles remonte probablement aux six années précédentes. Elles font partie d’un ensemble d’une vingtaine (ou plus) de textes que Hedāyat conserva longtemps avant de les publier car il était interdit de publication depuis 1935. La chute de Reḍā Šāh leva cet interdit mais après cela, Hedāyat ne publia que quelques textes épars jusqu’à sa mort ; il en fait même disparaître certains avant de mourir. L’A. aborde ici les huit nouvelles dans une perspective thématique unique : celle de la solitude de l’individu et montre avec pertinence comment la nouvelle « Le chien errant », qui donne son titre au recueil, emblématise cette solitude dans la figure du chien abandonné. Cette solitude est liée dans le récit hedayatien à l’échec de l’individu dans la relation à l’autre, à l’impossibilité de se réaliser pleinement comme personne au sein d’un groupe. Récits sombres et pathétiques qui donnent bien la couleur et l’atmosphère des dernières années de la vie de Hedāyat.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Christophe Balaÿ. Ṣādeq Hedāyat, « Sag-e velgard. Éd. et int. Moḥammad Bahārlū, Tehrān, Našr-e Qaṭre, 1380/2001 (1ère éd. 1999), 166 p. », Abstracta Iranica [En ligne], Volume 24 | 2003, document 255, mis en ligne le 05 janvier 2010, consulté le 22 août 2019. URL : http://journals.openedition.org/abstractairanica/34754

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page