Navigation – Plan du site
262
Āzād Mātiyān

« Šeʽr-e armanī, tarannom-e ranj va moqāvemat ». Donyā-ye soḫan, n° 92, (bahman 1379/2001), pp. 41-45. [La poésie arménienne, chant de la peine et de la résistance]

Compte-rendu réalisé par Christophe Balaÿ

Entrées d’index

Haut de page

Texte intégral

1Āzād Mātiyān, poète et traducteur arménien, analyse et développe le lien intime qui se tisse entre l’écriture poétique et la vie de la communauté arménienne, dans un contexte socio-politique difficile. Poésie et résistance entretiennent un rapport dialectique fort. L’A. décrit particulièrement le rôle et l’importance du groupe Nor ej (Nouvelle feuille), dans ce contexte à la fois politique et culturel.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Christophe Balaÿ. Āzād Mātiyān, « « Šeʽr-e armanī, tarannom-e ranj va moqāvemat ». Donyā-ye soḫan, n° 92, (bahman 1379/2001), pp. 41-45. [La poésie arménienne, chant de la peine et de la résistance] », Abstracta Iranica [En ligne], Volume 24 | 2003, document 262, mis en ligne le 05 janvier 2010, consulté le 21 août 2019. URL : http://journals.openedition.org/abstractairanica/34767

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page