Navigation – Plan du site
264
Ḥasan Mīr-ʽĀbedīnī

« Dāstān-nevīsī-ye Īrān dar sāl-e 1377 » (baḫš-e 4). Boḫārā n° 18, (ḫordād-tīr 1380/2001), pp. 126-130. [Le récit persan dans l’année 1998-99, 4e partie]

Compte-rendu réalisé par Christophe Balaÿ

Entrées d’index

Haut de page

Texte intégral

1Quatrième et dernière partie de la revue des romans et récits persans de l’année. Trois romanciers font l’objet de l’attention de l’A. : deux auteurs déjà très connus et très lus, Jaʽfar Modarres-Ṣādeqī et Šahriyār Mandanīpūr, et un jeune auteur très prometteur, Qāsem Kaškūlī. Trois modes d’écriture assez divers ; le premier jouant sur les clairs-obscurs du réel et de l’imaginaire ; le second cherchant à percer les secrets de la destinée humaine et le troisième jouant avec les voix du récit pour démonter sous les yeux du lecteur, et avec sa complicité, tous les mécanismes narratifs.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Christophe Balaÿ. Ḥasan Mīr-ʽĀbedīnī, « « Dāstān-nevīsī-ye Īrān dar sāl-e 1377 » (baḫš-e 4). Boḫārā n° 18, (ḫordād-tīr 1380/2001), pp. 126-130. [Le récit persan dans l’année 1998-99, 4e partie] », Abstracta Iranica [En ligne], Volume 24 | 2003, document 264, mis en ligne le 05 janvier 2010, consulté le 17 juin 2019. URL : http://journals.openedition.org/abstractairanica/34770

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page