Navigation – Plan du site
273
Behzād Mūsā’ī

« Dāstān-hā-ye eqlīmī va dāstān-nevīsān-e Gīlān ». Adabiyyāt-e dāstānī, n° 56, (2001), pp. 18-29. [Récits régionaux, écrivains du Gīlān]

Compte-rendu réalisé par Christophe Balaÿ

Entrées d’index

Haut de page

Texte intégral

1Depuis quelques années se fait jour en Iran le concept de littérature régionale (eqlīmī ). L’auteur, originaire du Gilan, présente ici la littérature narrative de cette région dans son évolution depuis 1288/1909 jusqu’à 1378/1999. L’ensemble sera publié sous la forme d’une anthologie raisonnée avec pour titre Adabiyyāt-e moʽāṣer-e Īrān, seyr-e dāstān-nevīsī-ye Gīlān (aux éditions Daštestān). C’est la deuxième initiative du genre, après celle de Masʽūd Yāmīn : Farhang-e dāstān-nevīsān-e Ḫūzestān, Honar va pažūheš, t. 2. L’A. fait remonter les premiers récits modernes du Gilan à l’année 1288/1909 et il répartit cette production en quatre périodes successives : 1) 1288-1328/1909-1949, jusqu’à Doḫtar-e raʽyat de Beh Āḏīn ; 2) les années 1940-1960 ; 3) les années 1970-1980 ; 4) la génération des années 1990. L’article décrit avec précision chaque décennie depuis le début du siècle jusqu’à nos jours. Parmi les derniers, il faut citer les succès de Bīžan Najdī ou de Qāsem Kaškūlī. L’A. s’attache enfin à montrer que les quatre générations restent encore actives à la fois. Ainsi Beh Āḏīn publie encore : Sāye-hā-ye bāġ, 1998. On attend donc l’édition d’un ouvrage qui ouvrira des perspectives nouvelles sur le domaine en pleine expansion de la prose narrative persane moderne.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Christophe Balaÿ. Behzād Mūsā’ī, « « Dāstān-hā-ye eqlīmī va dāstān-nevīsān-e Gīlān ». Adabiyyāt-e dāstānī, n° 56, (2001), pp. 18-29. [Récits régionaux, écrivains du Gīlān] », Abstracta Iranica [En ligne], Volume 24 | 2003, document 273, mis en ligne le 05 janvier 2010, consulté le 20 avril 2019. URL : http://journals.openedition.org/abstractairanica/34792

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page