Navigation – Plan du site
293
Aḥmad Šāmlū

« Čonīn zāde šodam dar bīše-ye jānevarān va sang... ». Donyā-ye soḫan, n° 93, (esfand-farvardīn 2001), pp. 56-64. [Ainsi suis-je né, dans les buissons, les rochers, parmi les animaux...]

Compte-rendu réalisé par Christophe Balaÿ

Entrées d’index

Haut de page

Texte intégral

1Aḥmad Šāmlū (mort en 2000) offre aux lecteurs de la revue une délicieuse tranche de vie : son enfance dans le Khorâssân . Dans un style léger et plein d’humour, dans une langue superbe d’une grande simplicité, le grand poète aujourd’hui disparu évoque ses premiers pas dans la vie, sa découverte de la musique, de la lecture, du français (on lira avec bonheur les péripéties autour de l’achat du premier dictionnaire persan-français) et son apprentissage de la vie sociale. Cet échantillon savoureux donne grande envie d’en savoir plus sur les souvenirs d’une vie exceptionnellement riche.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Christophe Balaÿ. Aḥmad Šāmlū, « « Čonīn zāde šodam dar bīše-ye jānevarān va sang... ». Donyā-ye soḫan, n° 93, (esfand-farvardīn 2001), pp. 56-64. [Ainsi suis-je né, dans les buissons, les rochers, parmi les animaux...] », Abstracta Iranica [En ligne], Volume 24 | 2003, document 293, mis en ligne le 05 janvier 2010, consulté le 19 avril 2019. URL : http://journals.openedition.org/abstractairanica/34833

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page