Navigation – Plan du site
306
Ṣafdar Taqīzāde

Sahm-e man kū, majmūʽe-ye dāstān-hā-ye kūtāh az nevīsandegān-e jadīd-e Īrān. Tehrān, Yāzīne, 1380/2001, 288 p. [Quelle est ma part ? Recueil de nouvelles par de jeunes auteurs iraniens]

Compte-rendu réalisé par Christophe Balaÿ

Entrées d’index

Haut de page

Texte intégral

1Anthologie d’une trentaine de jeunes nouvellistes de la « troisième génération ». Ṣafdar Taqīzāde qui est l’éditeur de cette collection indique en introduction que les nouvelles rassemblées ici sont le fruit des écoles ou ateliers d’écriture qui ont fleuri après la révolution en Iran, sur le modèle américain. Les jeunes écrivains, pour la plupart des étudiants ayant obtenu la licence ou la maîtrise, sont âgés de 20 à 40 ans au plus. Il est à noter, fait remarquer l’A. que plus des deux tiers sont des femmes, trait caractéristique du monde de la nouvelle persane post-révolutionnaire. Il remarque aussi que la plupart de leurs récits ont pour objet le statut faible de la femme dans la société iranienne. Ce féminisme en littérature persane contemporaine est sans aucun doute une des pistes les plus prometteuses pour la recherche en littérature.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Christophe Balaÿ. Ṣafdar Taqīzāde, « Sahm-e man kū, majmūʽe-ye dāstān-hā-ye kūtāh az nevīsandegān-e jadīd-e Īrān. Tehrān, Yāzīne, 1380/2001, 288 p. [Quelle est ma part ? Recueil de nouvelles par de jeunes auteurs iraniens] », Abstracta Iranica [En ligne], Volume 24 | 2003, document 306, mis en ligne le 05 janvier 2010, consulté le 20 avril 2019. URL : http://journals.openedition.org/abstractairanica/34857

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page