Navigation – Plan du site
329
Seyyed Aḥmad Mīrī

Dībāče-ī bar farhang-e estebdād dar Īrān. Tehrān, Mo’asese-ye negāh-e moʽāṣer, 1380/2001, 127 p. [Introduction à la culture du despotisme en Iran]

Compte-rendu réalisé par Farhad Khosrokhavar

Entrées d’index

Rubriques :

13.1. Iran
Haut de page

Texte intégral

1L’auteur tente de rendre raison de la culture du despotisme en Iran. Il n’apporte pas de nouveauté, à proprement parler. Il reprend les vieilles thèses orientalistes du despotisme en Iran en raison de l’appropriation, par le chah, du pouvoir absolu et du refus de considérer le pays autrement que comme sa propriété.

2Paradoxalement, c’est dans la partie consacrée à la littérature persane des années 50 et 60 et tout particulièrement la poésie pessimiste de cette époque, qu’il a quelques remarques intéressantes.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Farhad Khosrokhavar. Seyyed Aḥmad Mīrī, « Dībāče-ī bar farhang-e estebdād dar Īrān. Tehrān, Mo’asese-ye negāh-e moʽāṣer, 1380/2001, 127 p. [Introduction à la culture du despotisme en Iran] », Abstracta Iranica [En ligne], Volume 24 | 2003, document 329, mis en ligne le 05 janvier 2010, consulté le 26 avril 2019. URL : http://journals.openedition.org/abstractairanica/34900

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page