Navigation – Plan du site
350
Roger Brunet et Violette Rey

Europes orientales, Russie, Asie Centrale. Paris, Belin - Reclus (Géographie universelle), 2000, 480 p., cartes, ill., tab., index, bibliographie.

Compte-rendu réalisé par Stéphane A. Dudoignon

Entrées d’index

Rubriques :

15.3. Asie centrale
Haut de page

Texte intégral

1Réparti globalement en deux parties : « Europes orientales » d’une part, et de l’autre « Russie et pays proches », cet ouvrage sur les pays de l’ancienne URSS et de sa zone d’influence européenne réserve une place somme toute assez marginale au Caucase et à l’Asie Centrale (cette dernière incluant la Mongolie, mais pas le Xinjiang traité dans un autre ouvrage de la même collection). Caucase et Asie Centrale sont rassemblés ici, pour des raisons de commodité éditoriale, dans une entité distincte et traités en quatre brefs chapitres d’une dizaine de pages chacun : « la fracture de l’Asie » (pp. 412-421) ; « les feux de Caucasie » (pp. 422-433) ; « l’Asie des oasis » (pp. 434-448) ; « dans les steppes de l’Asie centrale » (pp. 449-461). Le premier de ces chapitres fait un point historique, dans diverses durées, sur les anciens mondes nomade et sédentaire, avec deux paragraphes particuliers sur les ressources naturelles (eau et gaz) et sur le complexe Aral – Caspienne. Le second survole la géographie humaine du Caucase méridional (l’écrin de la Colchide, Erevan et la diaspora arménienne, la fortune pétrolière de Bakou, etc.) ; le Caucase septentrional est isolé dans un chapitre antérieur sur le sud de la Fédération de Russie (pp. 306-317, avec une page seulement pour « le Caucase inapaisé du Terek »). Le troisième chapitre fait le point des principales ressources économiques de l’Asie Centrale de tradition sédentaire : hydrocarbu­res au Turkménistan ; coton en Ouzbékistan ; … paysages (!) au Tadjikistan et au Qyrghyzstan. Le dernier de ces chapitres, qui clôt aussi l’ouvrage, dresse un tableau contrasté de la diversité régionale du Qazaqstan et fait un point des difficiles rapports entre villes et steppe en Mongolie. Alimenté pour l’essentiel par des travaux de vulgarisation, l’ouvrage, riche de nombreuses notations très justes, est aussi parsemé d’affirmations à l’emporte-pièce qui dénotent un manque de familiarité criant des auteurs avec les régions dont ils traitent, et qui ne feront rien pour corriger les pires stéréotypes en vigueur sur les populations musulmanes du Caucase ou de l’Asie Centrale (par exemple : « un Azerbaïdjan inchangé et convoité, pays d’islam et de pétrole égaré par les chants discordants des sirènes turques, iraniennes, russes et occidentales » p. 422 ; « En octobre 1995, un incendie dans le métro de Bakou fait plus de 300 morts. L’Azerbaïdjan est dangereux » p. 430 ; etc.).

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Stéphane A. Dudoignon. Roger Brunet et Violette Rey, « Europes orientales, Russie, Asie Centrale. Paris, Belin - Reclus (Géographie universelle), 2000, 480 p., cartes, ill., tab., index, bibliographie. », Abstracta Iranica [En ligne], Volume 24 | 2003, document 350, mis en ligne le 05 janvier 2010, consulté le 20 avril 2019. URL : http://journals.openedition.org/abstractairanica/34956

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page